• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Musique : Laura Mvula, le nouveau phénomène soul

Musique : Laura Mvula, le nouveau phénomène soul

Déjà encensée en Angleterre, la jeune femme à la voix de velours est en passe de devenir la nouvelle sensation Soul. C’est en tout cas ce que son album "Sing To The Moon" laisse présager. Focus sur cette artiste à "Laura" incroyable.

Un parcours (très) académique
Si, enfant, Laura visait la Lune, autant dire qu’elle a filé droit pour l’atteindre. Fille d’une professeur de Lettres et d’un éducateur, elle est l’aînée d’une fratrie de trois. Son enfance, elle la passe dans une petite ville calme de la banlieue de Birmingham, entre éducation religieuse et musicale. Biberonnée au gospel, elle intègre la chorale de sa paroisse dès son plus jeune âge, puis se met au violon et au piano. Plus tard, la jeune femme entre au Conservatoire pour devenir professeur de musique dans un collège. Modèle, l’élève ? C’est peu de le dire. D’autant que cette surdouée persiste et signe en sortant son deuxième album, tout simplement magistral. A mi-chemin entre soul et pop, il brille par une esthétique et une rigueur à couper le souffle.

Une touche de folie
Alors, Laura serait-elle trop conventionnelle ? Au contraire. Si la BBC a qualifié Sing To The Moon de "Son de l’année 2013" et que la critique internationale l’encense, ce n’est pas un hasard… Sa musique a quelque chose de mystique. Elle interpelle, bouscule, plonge l’auditeur dans un dédale d’émotions. Exit codes et convenances, place à l’impertinence ! La formule ? Mélanger des styles à priori très éloignés. Dans le déroutant "Is There Anybody Out There", Miss Mvula injecte un orchestre symphonique à sa soul si vivante. Pas étonnant au vu de sa formation musicale. Mais ce n’est pas tout. Toujours plus surprenantes, les mélodies revêtent des allures futuristes comme dans le très beau "Make Me Lovely" qui évoque largement les sons de Bjork. Bluffant.

Un vent de fraîcheur sur la planète soul ?
Reste qu’au-delà des arrangements psychédéliques, l’album, aussi hétéroclite qu’homogène, garde les pieds bien ancrés dans la soul (et la tête dressée vers la Lune). Car la plupart des morceaux sont incontestablement emprunts de cette musique de l’âme. Preuve en est avec le rétro "Like The Morning Dew", le suavissime "She" ou le très connoté r'n'b "Green Garden". Virevoltant entre pop orchestrale et jazz, les sonorités sont une ode au voyage, bercées par la douce voix de la chanteuse qui parfois ranime celle de Nina Simone. Les frontières balayées, les paysages musicaux bouleversés, la fusée sophistiquée de Laura décolle à peine et semble pourtant se rapprocher de la Lune à vitesse grand V. Pour le plus grand plaisir des Terriens.

Sing To The Moon de Laura Mvula, Sonymusic, sortie le 3 juin 2013. Concert le 11 juin 2013 au Café de la Danse.

LIRE LA SUITE
Julie Pujols Benoit
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.