• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Musique : 8 chanteuses R'n'B à découvrir avant l'été

Musique : 8 chanteuses R

Ces filles là ne sont pas encore aussi connues que leurs aînées chanteuses superstars (Rihanna, Beyoncé) ou que leurs sœurs très médiatisées FKA Twigs, Banks, Willow Smith et Kwamie Liv, mais possèdent le talent de réinventer le R'n'B à leur manière. Et avec style.

SZA, la copine de Rihanna

A 25 ans, Solána Rowe alias SZA, née à Saint-Louis (Missouri) et vivant à New-York, est une auteur/compositrice/chanteuse américaine qui a séduit la hype outre atlantique avant le mainstream. Après avoir été encensée par les magazines branchés, elle s'est retrouvée sur le dernier album de Rihanna, en featuring sur l'impeccable “Consideration.“ Et de la considération, on ne peut qu'en avoir pour cette voix néo soul des plus magnétiques, dont le look s'avère aussi coloré et moderne que ses sonorités. Très productive depuis 2012, son premier album comportait des collaborations avec Chance The Rapper, Kendrick Lamar, Isaiah Rashad, Toro y Moi, Emile Hayne et Mac Miller… La nouvelle Riri ?

Album A, 2016 (à paraître chez Top Dawg Entertainment)

Bibi Boureilly, la plus douée

A 21 ans, Bibi Boureilly s'est déjà fait un nom en cosignant le fameux hit de Rihanna “Bitch Better Have My Money“ et en figurant sur le single “Chains“ de Usher et Nas. Avec son nouveau  single, “Sally“, elle prouve qu'elle peut aussi briller en solo. Née à Berlin et exilée à Los Angeles, la jeune femme d’origine marocaine et haïtienne, fille d'un guitariste, a commencé très tôt dans le métier. Résultat ? Un songwriting très mature et puissant et un univers soul-pop à la fois dansant et touchant, celle qui a  perdu sa mère alors qu'elle était enfant laisse encore paraître ses failles à travers des mélodies chargées d'émotion. Ce qui ne l’empêche pas aussi de jouer les dures. On l’a croisée récemment aux côtés de Lil Wayne et elle a coécrit le morceau “Camouflage“ de Selena Gomez sur son album Revival. Entre brunes incendiaires, ça ne pouvait que faire des étincelles.

EP Free The Real Pt 1, disponible (Def Jam)

Abra, la plus mystérieuse

Abra refuse de dire son âge et son vrai nom. On sait juste que la jeune chanteuse anglo-américaine qui s'est autoproclamée “duchesse de la darkwave“ ensorcelle son auditoire avec des titres de R'n'B futuristes, mélancoliques et langoureux depuis plus d'un an. Ses vidéos très léchées affichent des millions de vues sur YouTube. Et son premier album, Rose, donne envie de la renommer “Abra...cadabra“ tant ses mélodies hantent après écoute. Sublime, fascinante et ultra stylée, Abra, qui habite toujours dans la maison de ses parents à Atlanta y a confectionné sa propre ligne de vêtements. On dit d'elle que c'est la nouvelle Aaliyah, l'icône hip-hop ultime des années 90. Elle en assurément l’ étoffe.

EP Princess, sortie en juillet 2016 (True Panther Sounds)

Anna Wisela plus féministe

Révélée par Kendrick Lamar qui l'a faite chanter sur plusieurs morceaux, cette jeune rousse plantureuse originaire de Boston fait dans la pop matinée de R'n'B et de dubstep à tendance féministe. Son premier album sorti fin avril et intitulé The Feminine : Acte I. tente de définir ce que signifie être une femme aujourd'hui“BitchSlut“, single qui en est extrait, dont le clip hédoniste très pop a été tourné à l'iPhone 6, s'avère être un tube de l'été dédié aux filles qui ne se laissent pas traiter de “bitch“ ou de “slut“ par un milieu macho (la musique). S’attaquant aux préjugés sexistes prêtés aux filles sexy, l'hymne anti slut shaming revendique le fait d'être hot et talentueuse. Une alchimie dont Anna Wise est le meilleur exemple.

Album The Feminine : Acte I, disponible (auto-édition)

Kelela, la proche du clan Knowles

Kelela Mizanekristos, 33 ans, connue sous le nom de Kelela est une chanteuse et compositrice de Los Angeles qui s'est fait remarquer pour la première fois en 2013 avec une mixtape soul-R'n'B pop expérimentale et entêtante, Cut 4 Me, offerte gratuitement sur le net. Cette dernière a tapé dans l'oeil de Solange Knowles (qui a playlisté un de ses morceaux sur une compilation de son label Saint Heron), Beyoncé et Björk. La superbe jeune femme d'origine éthiopienne au look pointu (coupe afro, mix de fringues streetwear et de créateurs), a commencé à chanter dans des cafés de jazz avant de rejoindre un groupe de métal, et de finalement être adulée par le monde de la musique indé (Arca, Kindness). Pas étonnant que la famille Knowles aime ce tempérament fougueux.

Kali Uchis, la plus addictive

L’Américaine d'origine colombienne Karly Loaiza, seulement 22 ans, produit elle-même sa musique. Ayant appris le saxophone et le piano à l'école, elle compose depuis l'adolescence. Depuis une première mixtape publiée en 2012, elle n'a cessé de sortir sur la Toile des morceaux autoproduits flirtant autant avec la soul, le hip hop, le doo-wop et le reggae qu'avec le R'n'B. Son esthétique bubblegum de Barbie trash à la fois kawaï et un brin vulgaire, séduit également dans des clips aux couleurs pastels et aux airs de court-métrages. Snoop Dogg, Diplo, Tyler the Creator et Kaytranada ont déjà collaboré avec la fausse blonde, sous le charme de cette créature aussi addictive que la fameuse drogue du pays où elle est née.

Bonnie Banane, la plus kitsch

Peu de Françaises arrivent à faire aussi bien en matière de R'n'B que leurs consœurs américaines et anglaises, même si on guette les chanteuses Yng Meow et Mahaut Mondino. Mais Bonnie Banane s'impose comme une concurrente très sérieuse. Le R’n’B électronique langoureux de ses premières productions et son univers kitsch (très mauvais goût 90's) donnent vraiment la pêche. On aime particulièrement l'hymne envoûtant qu'elle a dédié à DiCaprio et Titanic, simplement intitulé “Leonardo“. Bonnie possède assez d'arguments pour faire couler ses rivales mannequins et blondes qui servent de petites amies à l'acteur américain.

EP Sœur Nature, disponible (auto-produit)

Lion Babe, la plus sculpturale

Jillian Hervey, 26 ans, moitié du duo de R'n'B, funk, soulful et remuant Lion Babe a la beauté de sa mère, l'actrice, chanteuse, productrice et mannequin, Vanessa Williams, vue dans la série Desperate Housewives. Mais elle possède aussi son talent et son sens de la mode. Elle a d'abord débuté dans la danse avant de chanter des tubes de qualité comme “Treat me Like Fire“ ou “Jump Hi“. La consécration ? Des millions de vues sur YouTube et Pharrell Williams produisant un morceau du premier album très réussi de Lion Babe, Begin, qui rappelle le meilleur du R'n'B des années 90, d'Erykah Badu à Lauryn Hill. Parfait pour les moites journées d'été.

Album Begin, disponible (Mercury)

LIRE LA SUITE
Violaine Schutz
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.