Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

10 reprises qu’on préfère aux chansons originales

Quand le duo Brigitte reprend NTM ça donne une cover culte

Grands classiques réinventés, titres méconnus révélés au grand public ou rencontre de deux talents aux antipodes, le royaume des reprises nous réserve toujours de belles surprises. Voici nos favorites.

"Spacer" de Sheila par Camille Lou

Fan jusqu’au bout des doigts, la jeune Camille Lou a consacré un album entier à Sheila. Ici, pas de grande différence avec l’original qui reste imbattable sur le dancefloor comme sur le vélo de la salle de sport. Mais la fraîcheur est là, tant du point de vue de la voix que de la vidéo.


"The Man Who Sold the World" de David Bowie par Nirvana

S’il était un grand fan de punk, Kurt Cobain admirait profondément David Bowie, dont la capacité à se réinventer le fascinait. Quelques mois avant sa mort, le leader de Nirvana offrait cette reprise de “The Man Who Sold The World“, en plus down tempo mais tout aussi dingue que la version originale. 


"Gangsta Paradise (Pastime Paradise)" de Stevie Wonder par Coolio

Si le film Esprits rebelles n’a pas franchement marqué les esprits, sa chanson a été un énorme carton. Reprenant à sa sauce gospel sur ressorts de “Pastime Paradise“ écrit et chanté par Stevie Wonder, le rappeur Coolio en a fait un tube quelque part entre le g-funk et la variété. Trop cool.


"Stay (Faraway so close)" de U2 par Bono & Craig Armstrong

D’abord dédiée à un film de Wim Wenders, cette chanson de U2 s’est retrouvée sur leur album Zooropa avant d’être reprise par le compositeur de musique contemporaine et électro Craig Amstrong. Pour la peine, il s’est même offert le vocaliste originel, Bono. Résultat, c’est bien meilleur que la première version.


"I Feel it Coming/ Je te sens venir" de The Weekend par Juliette Armanet

Il fallait penser à reprendre le tube de The Weekend en version chanson française. Boring ? Pas du tout puisque cette bonne idée est celle de Juliette Armanet, qui s’y connaît en autodérision et en réinterprétation maline. Sexy et irrésistible.


"Hallelujah" de Leonard Cohen par Jeff Buckley

La première version de Leonard Cohen était déjà séduisante, et celle de John Cale (ex collègue de Lou Reed dans le Velvet Underground) plutôt réussie. Mais celle de Jeff Buckley, chantre du folk américain parti trop tôt dans les eaux du Mississipi, prend carrément aux tripes.


"Mon manège à moi" d'Edith Piaf par Etienne Daho

Pas évident de reprendre la Môme Piaf sans verser dans la copie conforme ambiance cabaret raté ou dans le décalage de mauvais goût. C’était sans compter sur Etienne Daho qui, grâce à une production synthétique trippante et sa voix de velours, revisite ce grand classique comme personne.


"Stan (Thank You)" de Dido repris par Eminem

Eminem avait tellement aimé la chanson “Thank You“ de Dido qu’il l’invita à venir chanter le refrain sur l’un des plus gros tubes à ce jour, “Stan“. Le clip est resté dans les annales puisqu’on y voit un fan du rappeur tuer sa compagne enceinte avant de se suicider. Pas très joyeux, mais le mariage entre la voix suave de Dido et le flow d’Eminem est imparable.


"Hurt" de Nine Inch Nail par Johnny Cash

Il était une fois une ballade métal plutôt honorable, mais pas inoubliable, signée Nine Inch Nails. Pour son grand retour quelques années avant sa mort, le roi de la country Johnny Cash décide de la reprendre à son compte et le transforme en un morceau à la guitare acoustique. Déchirant. 


"Ready or Not" de The Delfonics repris par Fugees

Sur leur second album, les Fugees alignèrent deux tubes inspirés de deux reprises, “Killing Me Softly“ et ce “Ready or Not“ emprunté au groupe de soul des années 70, The Delfonics. En l’espace des quelques secondes d’intro, il devient un tube hip hop dynamité par la voix incroyable de la charismatique Lauryn Hill.


"Au pays des merveilles" de Juliet d'Yves Simon par Moodoïd

Il fallait oser, reprendre du Yves Simon en version dancefloor et ultra synthétique – avec des échos psychédéliques et orientaux. Moodoid l’a fait, et ça fonctionne plutôt bien, offrant une nouvelle jeunesse à la chanson d’Yves Simon, qui, même en 2017, garde ce twist intemporel.


"Love Yourself" de Justin Bieber par Craig David

Quand le roi du R’n’b anglais reprend l’idole des jeunes américain, avec en bonus un petit rap bien senti, il y a de quoi bousculer la pop folky de Bieber. La BBC n’en revenait pas, ni le public puisque la vidéo a fait un buzz hallucinant. Normal : côté charisme, Craig David se pose là.


"Ma Benz" de NTM par Brigitte

Avec leur premier album Et vous, tu m’aimes ?, Aurélie Saada et Sylvie Hoarau ont visé juste dans la catégorie pop girly, insolente, sensuelle et éclectique. Brillante démonstration avec cette reprise plus hot tu meurs du fameux du tube de NTM. JoeyStarr adore, nous aussi.

LIRE LA SUITE
Sophie Rosemont
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.