L’album de la semaine : "The Haunted Man" de Bat For Lashes

Après "Fur & Gold" en 2006 et "Two Suns" en 2009, la mystique Natasha Khan, alias Bat For For Lashes, sort son troisième album, intitulé "The Haunted Man". Frissonnant.

Bat For Lashes
© DR -

Comme le prouve sa discographie, il faut donc trois ans à Natasha Khan pour mettre au monde un nouvel album. Trois ans bien mérités : d’abord parce ces 11 nouveaux titres sont une réussite, ensuite parce cette figure de proue du rock psyché au féminin a lâché tous ses costumes et grigris habituels pour illustrer la pochette de l’album, en allant jusqu’à se mettre totalement nue. Le message est clair : Natasha nous livre cette fois un disque autobiographique et intime, et revient plus solide que jamais, à tel point qu’elle est capable de porter un homme (nu, lui aussi) sur ses épaules frêles.

Moins de brume et de mystère, place au courage, a déclaré la jolie Anglaise de 33 ans : "Il y a dessus des chansons plus jubilatoires, et je n’avais encore jamais eu accès à cette partie de moi-même (…).Ç’a toujours été facile pour moi de la jouer atmosphérique et de m’attacher au côté obscur, mais je crois qu’il est plus difficile d’être viscéralement joyeux et vulnérable. J’ai eu envie de remettre en cause mes propres préceptes, tout simplement, de me surprendre." Et de nous surprendre du même coup, tant les compos paraissent limpides, directes et lumineuses. Tout aussi étonnant, sa récente reprise de "We Found Love" de Rihanna, interprétée à l’occasion de son passage dans l’émission de Zane Low sur la BBC Radio 1, avec laquelle elle nous rappelle le drame du morceau. Pour ne pas trop nous perdre quand même, Natasha a perpétué sa tradition des prénoms pour ses titres de morceaux, comme ici "Marylin" ou "Laura", somptueuse ballade piano-voix.  

Une artiste désormais incontournable à retrouver en concert le 25 novembre au Trianon à Paris et le 26 au Splendid à Lille.
 



"The Haunted Man" de Bat For Lashes, EMI, paru le 15 octobre.