• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Interview : Haim, le trio gagnant

haim the band 1

Danielle, Alana et Este, les trois sœurs de L.A., déboulent avec un premier album très attendu. Rencontre avec le groupe le plus buzzé du moment.

La famille Haim joue ensemble depuis longtemps...
Danielle
(guitare et chant) : Oui, on a commencé par jouer avec nos parents pour le fun, ils sont passionnés de musique, il y a des instruments partout dans notre maison ! C’est d’ailleurs notre mère qui nous a appris la guitare, et notre père la batterie. On jouait ensemble le week end et pendant les vacances, des reprises de The Beatles et The Rolling Stones. Mais quand j’ai terminé le lycée, j’ai commencé à composer mes propres titres. Je me suis dis, "si on veut jouer ailleurs que dans notre salon pour le dîner de Thanksgiving, il faut se bouger !"



Vous avez été élues "Son de l’année" par la BBC, devant AlunaGeorge et Laura Mvula. Ca fait quoi d’être l’un des plus gros buzz de la rentrée ?
Alana (synthés, percutions) : Au début, on lisait les critiques sur Internet, où les gens sont parfois violents, ça peut être très blessant. C’était contre productif donc on a arrêté. Bizarrement, on ressent davantage la pression depuis qu’on tourne en Europe. On s’est enfermées en studio pendant 4 mois, on a vécu comme des ermites à Los Angeles, donc on commence tout juste à réaliser. C’est flippant, mais on préfère que le public soit impatient à l’idée d’entendre notre album que le contraire !

Comment s’est passé le travail en studio ?
Este (basse) : Jouer sur scène, c’est spontané, le studio c’était beaucoup plus stressant. On nous a demandé pourquoi le processus prenait autant de temps, mais on voulait que le résultat soit parfait. On avait envie d’expérimenter, comme Pharrell Williams avec Justin Timberlake, de composer des chansons pop catchy et intemporelles en même temps.

 

Fin avril,  Grimes postait un texte coup de gueule sur son Tumblr pour dénoncer le sexisme dans la musique. Est ce que vous ressentez la même chose ?
Alana 
: Le fait même qu’on nous désigne comme un "girls band" est sexiste. On ne traite pas les Strokes de boys band après tout ! On jouait à Londres l’autre jour, et un dj du coin est venu me parler. Il m’a dit : "vous vous débrouillez bien pour des filles". Ça m’a rendue folle !
Este : On adore Grimes, elle est courageuse et forte, c’est le genre d’artistes féminines qui peut faire bouger les choses. Elle produit ses morceaux elle même, sans l’aide de personne, c’est la classe.  

Est ce qu’il y a un artiste, contemporain ou pas, avec lequel vous rêveriez de travailler ?
Este 
: Prince, on adore sa musique ! Mais aussi Jay Z, Grimes, et Edith Piaf, je suis tellement fan de ses chansons. « La vie en rose » est un de mes films préférés, Guillaume Canet est un peu mon idéal masculin...

www.facebook.com/haimtheband
twitter.com/HAIMtheband
 

LIRE LA SUITE
Céline Puertas
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.