• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

5 choses à savoir sur Booba

booba duc nouvel album rappeur musique

Alors que le nouvel album de Booba, "D.U.C", vient de sortir, celui que l’on nomme "Le Météore" continue d’entériner son statut de star. Décryptage d’un artiste énigmatique qui fait la pluie et le beau temps dans le rap hexagonal.


Il est le plus gros vendeur de disques de rap en France

Comme toujours, la sortie d’un album de Booba engendre un véritable séisme médiatique. Aujourd’hui, c’est au tour de D.U.C, son septième disque solo, de faire grimper l’échelle de Richter. Et il risque fort d’exploser (une fois de plus) les chiffres des ventes. Il faut dire que depuis le début de sa carrière, le MC flirte allègrement avec le succès. Déjà, à l’époque de Lunatic, le duo qu’il formait avec Ali, Mauvais Oeil fut le premier album de rap à décrocher un disque d’or en indépendant. Aujourd’hui, B2O garde le monopole puisqu’il est  numéro 1 du téléchargement légal en France. Scrutés, partagés à foison et débités abondamment sur les ondes et la toile, ses morceaux se font l’épicentre d’un hip hop français qui manque souvent de hardiesse. Lâcher son trône ? Pas question.

C’est un véritable workaholic

Avec un rythme de croisière d’environ un album tous les deux ans, le géant d’1 mètre 92 ne chôme pas. Tel un vrai perfectionniste, le rappeur jalonne sa carrière avec maestria depuis près de vingt ans maintenant. A défaut d’aimer l’école, qu’il quitte alors qu’il prépare un BEP Vente, Ellie Yaffa de son vrai nom se met à travailler  à 18 ans dans une boutique de hip hop entre Stalingrad et la Chapelle à Paris, le quartier-berceau du mouvement dans les années 80. Toujours ponctuel, assidu et bosseur, il passe son temps à écrire, s’essaie  au rap et même au breakdance. Piètre danseur, c’est son talent de parolier qui éclate au grand jour. Le point de départ d’un long et prolifique parcours, qu’il ne cessera de contrôler de A à Z, y compris sur les réseaux sociaux qu’il abreuve autant de photos de sa petite fille Luna que de fulminations à l’encontre de ses rivaux (La Fouine, Rohff et Kaaris).

Rappeur, mais businessman avant tout

Dans Loin d’ici, un des 19 titres de D.U.C, le MC le dit lui-même : "J’fais de l’oseille j’suis pas un artiste". Des propos certes teintés d’ironie mais néanmoins révélateurs des nombreuses activités qu’il mène de front parallèlement à la musique. A l’instar de mastodontes du rap tels que Jay-Z ou P. Diddy, Booba est un entrepreneur. En 2004, il crée son label Tallac Records, puis dans la foulée  sa ligne de vêtements Unkut. Enfin, il poursuit sa diversification avec le site oklm.com, une plateforme d’actualités musicales, sportives et lifestyle sur laquelle il met en lumière une nouvelle génération de talents. L’art de mêler business et nobles causes.

Ses textes inspirent (même) des linguistes

En 2003, le romancier et essayiste Thomas Ravier publie dans l’illustre Nouvelle Revue Française un article dans lequel il compare Booba à Céline et Antonin Artaud. Rien que ça. L’écrivain va même jusqu’à créer un néologisme visant à décrire la figure de style préférée du rappeur : la “métagore“. Savant mix entre “métaphore“ et “gore“, le terme s’emploie à décrire les allégories salaces et les images crues dont seul B2O détient le secret. Sa patte ? Une écriture brute, narrative, vantarde. Des punchlines acérées qui flirtent en permanence avec l’ironie et la provocation. Et si elles choquent certains, elles régalent son public qui a pour habitude d’écouter ses morceaux un sourire vissé aux lèvres. Booba ou le génie littéraire gangsta.

Son nouvel album est déjà un classique

Nul besoin d’être devin pour savoir que des titres tels que Mon Pays ou D.U.C font d’ores et déjà partie du “patrimoine rapologique“ français. Avec ce septième disque solo, le Duc de Boulogne assoit une nouvelle fois ses compétences. Artistiques d’abord, avec cette ligne de conduite à laquelle il ne faillit jamais : faire des tubes (Tony Sosa, LVMH, OKLM), être précurseur dans le choix des productions (Mon Pays, Loin d’ici) et surprendre, comme dans Temps Mort 2.0, ce featuring avec une autre légende du rap, Lino, dans lequel on retrouve (non sans plaisir) le flow sans fioritures ni auto-tune des débuts de Booba. Une manière de fédérer en régalant son “vieux“ public autant que les jeunes qui le découvrent à peine.

"D.U.C" (Tallac Records), disponible depuis le 13 avril. Booba sera en concert à Bercy le 5 décembre.

LIRE LA SUITE
Julie Pujols Benoit
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.