• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Concerts : quelle fan de musique êtes-vous ?

Quand il s’agit de concerts, à chacune nos codes comportementaux. De la furie qui hurle à en perdre haleine à la fan blasée qui a tout vu, Glamour a listé les différents profils de “music addicts“. Lequel vous correspond le plus ?

#1 L’instagrammeuse

Le concert étant l’une des cases à remplir dans le formulaire du cool, elle le signale avant tout sur les réseaux sociaux. Pour le principe, elle a écouté un ou deux morceaux de l’artiste en question, mais les a déjà oubliés, trop occupée à espionner sur Instagram qui serait aussi sur place. Elle passe donc le concert à tendre le bras dans tous les sens pour choper LA bonne photo ou, plus ardu encore, LA bonne vidéo. Sans avoir l’impression de louper un peu du spectacle puisque l’important, ce n’est pas la musique mais son total de likes récoltés au final. Si on ose passer devant elle ou que quelqu’un parle fort pendant qu’elle filme, elle le fusille du regard. Et pendant les applaudissements, elle se concentre sur ses hashtags.

Son look : overdressed façon blogueuse mode. Tous les clichés y passent : le perfecto sur un T-shirt Ramones et un jean déchiré, la couronne de fleurs et les Doc Martens. Mais personne n’est dupe sur les intentions de cette imposture du rock’n’roll.

#2 La fan drama queen

L’œil plein d’étoiles et la gestuelle euphorique, elle arrive minimum plusieurs heures avant le début du concert. Pas question que quelqu’un ne la double à l’ouverture des portes. Elle applaudit gentiment à la première partie, convaincue qu’il faut aussi soutenir les disciples de son artiste adoré. Lorsque celui-ci arrive enfin sur scène, c’est le climax émotionnel : elle braille à tue-tête, lève les bras très hauts et, parfois, peut même essuyer une larme d’émotion sur une ballade. Elle en fait trop ? Qu’importe, c’est SON moment avec SON idole qu’elle aime d’amour.

Son look : en mode tenue de combat. Débarrassée de sa veste et de son sac au vestiaire, elle mise sur le confort d’un débardeur et d’un jean ultra confort. Dans ses poches, le strict nécessaire : de quoi s’acheter une bouteille d’eau et son téléphone pour les vidéos du premier rang.

Crédit : Getty 

#3 La fan blasée

Elle travaille dans la presse, la communication ou l’événementiel. Elle enchaîne les concerts, et franchement, plus rien ne l’étonne. Donc, quoiqu’il arrive, elle ne posera pas un pied dans la fosse. C’est pour la plèbe qui n’a que ça à faire, pas pour elle. Son emplacement de prédilection : sur les côtés, avec les autres “pros“ voire assise si la journée a été dure, et jamais seule. Car le concert est aussi (et surtout) l’occasion de discuter avec les contacts de son carnet d’adresse ou de coincer entre les toilettes et le comptoir du bar un chef de projet incontournable d’une maison de disques à qui elle rêve de refiler son CV.

Son look : comme au boulot, toujours en slim et baskets, avec son sac collé à elle. Cartes de visite à portée de main. La veste et le manteau sont restés sur le dos : elle n’a pas le temps de faire la queue au vestiaire, elle.

#4 La fêtarde d’un soir

Elle est très heureuse d’être là, avec pour prétexte un anniversaire à fêter, un EVJF, une promotion, etc. Elle ne tient pas en place. Si on la voit surtout au bar pour se ravitailler régulièrement en bière fraîche, elle s’essayera dix minutes dans la fosse, puis dix minutes sur les côtés pour prendre l’air et raconter sa dernière target à sa BFF qui, évidemment, est aussi de la partie. Dès que résonne son titre préféré, elle est capable de se précipiter au premier rang en hurlant : “j’adoooore cette chanson“, bousculant la terre entière sur son passage. Les autres titres, elle s’en fout un peu par contre.

Son look : étant donné que sa soirée ne s’arrêtera pas après le rappel et que l’option clubbing va de soi, elle est pimpée, en talons. Pratique, non, mais visible, oui : si en plus elle peut pécho en première partie de concert, pourquoi se priver ? Et elle a bien raison.

LIRE LA SUITE
Sophie Rosemont

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.