• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Chronique d'une festivalière à Calvi - jour 5

chronique

Calvi, c'est fini ? On n’a pas vu le temps passer, on a tout donné, on est fatigué, mais on prolongerait bien le combat…

Comme prévu, lundi 4 Juillet fût la plus grosse soirée de cette édition de Calvi on the Rocks. Résultat, aujourd’hui je ne fais pas la fière… La musique résonne encore dans mes oreilles. C’est clair, ce n’est pas aujourd’hui que j’irai lever les bras sur Para One et Tacteel à l’Octopussy ! Non, c’est plutôt le jour rêvé pour aller tester Marah Beach by Schweppes, surnommée la plage «Silence»… Exactement ce qu’il me faut. Pour s’y rendre, rendez-vous en face du café des Palmiers, sur le port. Là, un zodiac embarque les joyeux festivaliers. La traversée n’est pas de tout repos. Le bateau file à vive allure, tapant sur les vagues, sensations fortes assurées. Une fois arrivée là-bas, la première bonne surprise c’est que la plage n’est pas bondée, bien au contraire; la deuxième, moins heureuse pour moi, c’est qu’il y a tout de même de la musique ! Mais heureusement, rien de violent. Bertrand Brême, l’une des figures du festival, passe des disques. Il fait chaud, je décide de déjeuner sous une petite tonnelle. Les gambas grillées sont absolument délicieuses. Tout cela est très réconfortant. Les conversations tournent autour des lives d’hier, on se dispute entre partisans de Friendly Fires et de Metronomy. J’ouvre le débat : ce soir il y a Foals au théâtre de Verdure. Après Glastonbury, Calvi. Bonne pioche pour le festival ! Mais avant, un petit tour au dernier apéro Uniqlo, justement avec les gars de Friendly Fires et les membres d’Herman Dune. Comme toujours, c’est bon enfant et une opportunité sympathique d’approcher les artistes de manière plus amicale. L’heure du concert approchant, je rejoins les backstages. Nettement plus clairsemés que la veille, j’y retrouve tout de même des fans impatients. Foals monte sur scène et met tout le monde d’accord. Je m’éclipse juste après, lessivée. Calvi, c’est fini… Ou presque. Demain, pour les plus acharnés, il y a un after organisé sur Diesel Island avec Superpitcher, Ivan Smagghe et Jennifer Cardini. Ca promet d’envoyer. Malheureusement, Paris m’appelle. Adieu Théâtre de Verdure, petits apéros corses, plages, bateaux… Calvi peut être fière, à présent la ville est définitivement mappée sur la carte de la musique mondiale.  A prestu !

 

SayWho.fr

LIRE LA SUITE
Charlotte Vavrin
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.