• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Chronique d'une festivalière à Calvi - jour 3

Chronique

A l'abordage ! Entre deux bateaux et deux sets, Calvi poursuit sa croisière du son.

Temps splendide sur Calvi. On le comprend dès le premier embouteillage sur la route, les plages vont être bondées. Bien sûr, la tentation est forte de s’arrêter au vide-grenier organisé à l’orée de la pinède et de chiner quinze babioles qui me causeront à coup sûr un excédent de bagage conséquent, mais j’ai mieux à faire. Une invitation à bord d’un bateau ne se refusant pas, je suis attendue à la fois sur le catamaran d’un ami et sur le splendide voilier Schweppes ! Sur le premier, on discute entre journalistes et sponsors de l’évolution de Calvi on the Rocks et on tombe tous d’accord : si l’on regrette un peu le côté familial des débuts, le festival n’a jamais été aussi big. Un œil à la marée humaine qui se déhanche à terre sur Diesel Island nous le confirme.

Sur le second, on shoote des jolies filles pour la marque de denim, on profite du soleil, et surtout, on profite de manière privilégiée du set de Pedro Winter (alias Busy P) et de Laurent Garnier. Retour sur terre, c’est la folie sur la plage, plus un m2 de libre ! Tout le monde a le sourire aux lèvres. C’est vrai qu’on pourrait difficilement faire mieux. En début de soirée, direction le rooftop de l’hôtel Mariana. Les locaux organisent leur apéro, impossible de ne pas y faire une apparition s’il l’on veut revenir l’an prochain.Tous les Doume, Jean-Marie et Flora du coin sont là, sur leur 31. Le rosé coule à flots, on monte le son près de la piscine. On resterait bien, mais il est l’heure de rejoindre le théâtre de Verdure pour voir La Femme… Et Laurent Garnier, again. Evidemment, on n’est pas déçus. C’est carré, net, précis. Le festival bat son plein. Et dire que demain on attend encore Metronomy et Friendly Fires ! Un peu à regret, je fais l’impasse sur l’after chez Tao, le bar culte de la Citadelle, pour être en forme le lendemain. Cette sagesse sera-t-elle récompensée demain ?

LIRE LA SUITE
Charlotte Vavrin
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.