• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Christine And The Queens, le nouveau phénomène pop

Christine And The Queens, le nouveau phénomène pop

Mais qui se cache derrière le nom mystérieux de Christine And The Queens ? Une jeune chanteuse française qui danse et dont la pop élancée et subversive ne se soustrait à aucun code. Décryptage.

C'est lors d'une escapade nocturne dans un club de Londres que le destin d'Héloïse Létissier, à l'époque étudiante en théâtre à l'école Normale Supérieure de Lyon, bascule. Une rencontre avec trois musiciens travestis dont elle tombe sous le charme, et la voilà soudain imaginant Christine, son alter égo fictif qui dès lors ne cessera de puiser son inspiration auprès de ses muses, ces fameuses (drag)Queens.

Chanteuse mais aussi performeuse, l'artiste de 25 ans conçoit la scène comme un music-hall qu'elle partage souvent avec des danseurs. Au programme, des mélodies électroniques racées et des chorégraphies de modern-jazz inspirées du King de la pop. Grâce à cette scénographie peu commune et à son style singulier qu'elle affûte avec trois EP, Christine se fait rapidement remarquer en enflammant le festival des Inrocks Lab, du Printemps de Bourges ou encore des premières parties de Lykke Li et Woodkid.

Pour la suite, pas besoin d'être Madame Irma pour flairer le succès qui l'attend. Son premier album, Chaleur Humaine, sort dans les bacs et risque de faire l'effet d'une bombe. Car sa musique est une pop maline dont il faut se méfier : à la fois froide et chargée d'arrangements de machine, sensuelle comme une mélodie d'Axelle Red et insoumise comme une composition de Camille, elle se fiche des codes et les bouscule les uns après les autres. Ainsi, emportées par le timbre chaud de la chanteuse, les langues de Molière, Shakespeare et Don Quichotte s'entremêlent et se chevauchent comme dans "Science Fiction" ou "Saint Claude".  Il faut dire que Christine aime le mélange; celui des gens et des genres qu'elle questionne de manière décomplexée dans des textes qui évoquent Bashung. L'exemple le plus épatant reste cette sculpturale reprise de "Paradis Perdus" de Christophe sur lequel elle dépose le refrain du titre "Heartless" du rappeur Kanye West. L'effet, époustouflant, est à l'image de cet album qui au fond résonne comme un coup de gueule : plus les unions sont inattendues,  plus les barrières tombent, plus la musique en est majestueuse. Et lorsque le dernier morceau se clôt et que le rideau se ferme, il ne reste plus qu'une seule certitude : Christine a vraiment tout d'une Queen.

Chaleur Humaine (Because), sorti le 2 juin

LIRE LA SUITE
Julie Pujols Benoit
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.