• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Big Festival 2016 : 5 minutes avec… la blogueuse Fadela Mecheri

Big Festival 2016 : 5 minutes avec… la blogueuse Fadela Mecheri

Sous le soleil de Biarritz, au bord de la piscine de la Villa Levi’s, on a parlé musique, réseaux sociaux et coups de cœur mode avec la blogueuse lyonnaise Fadela Mecheri.

Glamour : Le groupe que tu avais envie de voir au Big Festival ?

Fadela Mecheri : Il y en a plusieurs ! Casseurs Flowters parce que je suis Orelsan depuis très longtemps, et les dj’s Club Cheval aussi. Mais je suis bon public, je pars du principe que s’il y a des bons musiciens sur scène, même si ce n’est pas le genre de musique que j’écoute à la base je peux apprécier le concert quand même. 

Trois choses qui sont toujours dans ton sac ?

FM : un baume à lèvres, mon téléphone, et un truc à manger. Quand j’ai faim il me faut du sucre, et tout de suite.

L’application dont tu ne peux pas te passer ?

FM : Snapchat ! Parce que c’est instantané et qu’on ne peut pas tricher. Et l’appli Squat Challenge. A chaque fois que je m’inscris dans une salle de sport, je paye pendant 6 mois pour rien parce que je n'y vais pas vraiment assidument. Mais ça fait un mois et demi que je m’y tiens, et je suis assez fière de moi. Bon, aujourd’hui je dois en faire 180, mais j’ai le droit de les diviser en plusieurs fois... Et puis c’est plus économique qu’un coach.

Ton tube de l’été ?

FM : En ce moment j’écoute beaucoup le groupe d’un ami qui fait partie d’un trio de dj’s, 9 O’Clock. Ils ont sorti leur premier Ep en avril, et il y a une chanson qui s’appelle “Cloud Nine“ que j’aime particulièrement.

Un bouquin que tu as hâte de lire sur la plage ?

FM : Je suis une grande fan de biographies. J’ai du mal avec les romans et la fiction. Je viens d’acheter celle de Gandhi, j’aime bien me plonger dans la vie de personnages historiques. 

Un vêtement en particulier que tu ne pourras jamais jeter ?

FM : Un jean 501 qui appartenait à mon père, à l’époque où il était tout mince, il faisait du 36. Il est immettable aujourd’hui mais plus jeune je le portais avec une ceinture hyper serrée. Je devais ressembler à un sac mais bon, c’était la fin des 90’s donc ça collait bien avec les looks de l’époque. Aujourd’hui je ne le porte plus mais je ne peux pas m’en séparer. 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.