• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Beyoncé et Jay-Z au Stade de France : un concert explosif et (trop ?) millimétré

beyonce jayz concert

Ce week-end, le couple mythique a enflammé Paris pour les deux dernières dates de leur On The Run Tour. Un show à la hauteur de leur réputation, mais un peu trop calibré sous certains aspects. On y était, on vous raconte tout.

Ce samedi 13 septembre, Paris était en effervescence. À la gare du Nord, dans les couloirs et les RER bondés, parisiens, belges, anglais, petits et grands, foncent joyeusement vers Saint-Denis pour assister au concert du couple le plus puissant de la planète musicale. Un peu comme lors d’un départ en colonie de vacances, tout ce petit monde vibre : les ados chantent les refrains de Beyoncé, les enfants trépignent d’impatience et les adultes ont du mal (eux aussi) à dissimuler leur excitation.

En même temps, il y a de quoi. On The Run Tour est la première tournée commune des deux stars. Annoncée début avril, elle commence sur les chapeaux de roue avec le scandale deux semaines plus tard de la vidéo de Solange Knowles malmenant Jay-Z dans un ascenseur. Depuis, la rumeur ne cesse d’enfler quant à une éventuelle séparation du couple. Divorcera, divorcera pas ? Quoi qu’il en soit, ce week-end, le duo a vendu du rêve, celui de l’amour (trop ?) parfait.

Un show millimétré

La nuit tombe juste sur le Stade de France lorsque Jay-Z et Beyoncé ouvrent le bal avec leur tout premier duo "03 Bonnie & Clyde". Lui, bonnet vissé sur la tête, elle moulée dans son body, ils enchaînent les tubes : entres autres, "Crazy in Love", "Run The World", "Single Ladies", "Baby Boy" pour madame, "Hard Knock Life", "Tom Ford", "99 Problems", "Niggas In Paris" pour monsieur. Rarement interprétés entièrement (ils ont joué plus de 40 titres au total), les tubes se suivent, en solo, en duo et parfois en playback. Car même quand elle danse, ondule et joue avec les barres de strip-tease, la diva assure son chant. Accompagnée de sa troupe de danseurs (une armada de jeunes femmes sublimes et deux jumeaux français), elle hypnotise la foule. Tenues (une dizaine de bodys en cuir ou à paillettes, une jupe faite du drapeau américain ou encore un costume de mariée blanc immaculé), cheveux, silhouette, Queen B est époustouflante, c’est un fait. On notera d’ailleurs ses interprétations grisantes de "Crazy In Love", "Why Don’t You Love Me" et  sa reprise très réussie d’ "Ex-factor" de Lauryn Hill. Jay-Z, lui non plus, n’a pas failli à sa réputation de mc. Flow impeccable, charisme et énergie intacts, malgré des titres pour beaucoup rapés seul sur scène (non, Kanye West n’est pas venu) et qui tranchent avec le R'n'B endiablé de sa femme.

Dans leur bulle

Mais malgré des allers et venues sur une petite scène installée au milieu de la pelouse, le couple échange peu avec son public. L’improvisation, la spontanéité, l’humour ? Très peu pour J + B. On aurait aimé davantage d’interaction, quelques phrases adressées à la foule, deux ou trois pas de danses partagés avec le stade, mais non, niet. Même les apparitions éclairs de Nicki Minaj sur "Flawless" ou celles des choristes auraient mérité davantage de temps et de chaleur, de surcroît dans un concert qui a duré 3 heures.

The Real Life

Les deux tourtereaux, en revanche, n’hésitent pas à multiplier les gestes d’affections, ceux que le public attend tant. Tendrement, Jay-Z enlace Bey à la fin de "Drunk In Love", tandis qu’ils se déclarent leur amour à la fin du spectacle, comme pour crier au monde entier que non, leur couple ne bat pas de l’aile. Derrière eux, tout au long du concert, des courts-métrages mettant en scène leur amour défilent. Léchés, rythmés, calibrés, ils font la scénographie du show, clôturé avec des images de leur mariage et de Blue Ivy, leur petite fille. À la fin, sur l’écran, apparaît noir sur blanc les mots "The Real Life". Bon, certes, Jay et Bey n’ont pas la même vision de la "real life" que tout le monde mais cela fonctionne. Reste à espérer que la fin de cette tournée très médiatique ne rime pas, comme le prédit la rumeur, avec la séparation du power couple le plus en vue du moment...

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.