Airnadette : le faux groupe rock qui décoiffe !

Ils sont six, sautent partout, ont fait vibrer Bercy et s'apprêtent à remplir l'Olympia. Glamour a rencontré les Airnadettes, le Air Groupe le plus barré de la scène musicale.

Airnadette : Le faux groupe rock qui décoiffe!
© Wyters Alban/ABACA -

"Nous sommes un Air groupe, sans instrument, mais on air joue de tous les instruments". Lorsque les membres d'Airnadette expliquent, en quelques mots, ce qui les fait désormais (plutôt bien) vivre, on est d'abord un peu largué. Par les termes employés, tout d'abord, "air groupe, air joue ...", mais aussi par le débit fulgurant avec lequel ils parlent d'un "art" que l'on imaginait réservé à un public d'initiés. Sauf qu'en mimant des riffs de guitare endiablés, en hurlant pour de faux dans de vraies brosses à cheveux et en prônant le "rock dans ta soeur", les Airnadette ont déjà transporté Bercy trois fois et s'apprêtent à remplir l'Olympia. Une sacrée destinée pour un groupe que l'on imaginait mal dépasser le cap de la grosse blague.

HARDER, BETTER, FASTER
A l'origine, c'est bien l'humour qui rapproche cette bande de musico-comédiens speedés. Si certains comme Gunther Love faisaient déjà figure de poids lourds dans le milieu du Air Guitar (Champion du monde 2009), d'autres membres du Air Band n'étaient pas franchement destinés à vivre de mimes devant une foule en transe. Directeur de Création dans une agence de pub et Directeur Marketing dans un grand groupe, Chateau Brutal et Moche Pitt ont, dès le début de l'aventure, décidé de faire d'Airnadette le projet principal de leur vie. Un choix malin, qui sur le coup pouvait sembler totalement fou: "Moche Pitt a quitté son job deux semaines après avoir été nommé Directeur Marketing Europe de sa boite. Il va voir son boss, il lui sort "j'arrete tout, j'vais faire Airnadette !" Silence de plomb ...". Heureusement, côté privé, c'est la bonne surprise. Leurs proches les comprennent et les soutiennent. Encore plus depuis qu'ils passent à la télé : "Maintenant quand je prends la parole à Noël on m'écoute. Et mon père m'appelle Gunther ! Quant à ma mère, elle constate que je donne enfin un sens à toutes les conneries que je racontais depuis le CM2", nous confie Sylvain Quimène à la ville, silhouette de rockeur londonien et débit de mitraillette.

Une comédie musicale qui ne manque pas d'air
Au départ, Airnadette ne propose qu'un format musical, se limitant à des chorés délurées sur du playback agressif. Cela suffit pour squatter les festivals, même si l'accueil n'est pas toujours chaleureux : "Quand on est arrivé, on nous prenait vraiment pour des imposteurs. Même moi, si tu me disais "viens voir les Airnadette", je t'aurais répondu d'aller bien te faire mettre" plaisante Gunther Love. Ils parviennent quand même à faire une tournée aux Etats-Unis, produite par Canal+, un allié important dans l'histoire du groupe : "On a été très soutenu par les médias, et particulièrement Canal+. Ils nous ont suivi, fait confiance. Ils nous invitaient régulièrement sur leurs plateaux, si bien que j'ai fini par épouser une de leurs animatrices...".
Après quelques années de Air music pure, la bande décide de revoir son show.  D'ajouter des répliques de cinéma entre les morceaux. Une idée ingénieuse, puisqu'au bout de trois ans, ils sont prêts pour créer une comédie musicale. C'est la naissance de la Comédie Musiculte : 75% de cinéma (480 répliques, dont la moitié provient des films US) et 25% de Air musique. Un spectacle complet qui réunit désormais tout le monde, du fan de Natasha St-Pier au lecteur des Cahiers. Le regard du milieu change également, comme en témoigne Chateau Brutal, regard vif, crinière incontrôlable et voix de ténor :"Avant, quand on ne faisait que de la musique, tout le monde se disait, "ouais, bon, moi aussi je fais ça dans ma salle de bain", mais maintenant qu'il y a vraiment toute une histoire, des répliques, du boulot pour chaque phrase, on a la reconnaissance qu'on n'avait pas avant".