5 raisons d'aller au Pitchfork Festival

Confidentiel en France mais culte aux Etats-Unis, le webzine Pitchfork continue sa conquête de l'Hexagone en imposant son festival comme l'un des événements parisiens les plus cool de l'automne. Pas convaincues ? Voici 5 bonnes raisons d'y aller.

5 raisons d'aller au Pitchfork Festival
© DR - Eléonore Payró

Parce Pitchfork est LA référence en musique indé
D'abord petit fanzine puis gros site d'influence, Pitchfork (http://pitchfork.com/) fait trembler l'industrie du disque grâce à son aura et sa réputation de faiseurs de tendances. Peu de magazines musicaux ont un avis aussi tranché que Pitchfork : encensé ou méprisé, un album ne laisse jamais les chroniqueurs du site indifférents. Les succès d'Arcade Fire ou de Clap Your Hands Say Yeah lui seraient dus, quand des artistes jugés plus commerciaux obtiennent des notes proches du zéro. Elitiste, Pitchfork ? Sans doute, mais surtout pointu. Comme de nombreux fans de musique indie, le magazine semble toujours privilégier les groupes inconnus aux grosses pointures, mais se vexe lorsque "son" artiste gagne trop en célébrité mainstream. Avant d'arrêter de bouder et de reconnaître son talent, évidemment.

Parce que la programmation est « ultra-quali »
Trois jours de festival avec le meilleur de la musique indie : folk nordique, électro planante ou dansante, revival new-wave, pop pointue, rock psyché ou expérimental, les artistes émergents ou confirmés de l'année seront tous à Pitchfork. On ne ratera absolument pas les cinglés d'Animal Collective, les touche-à-tout géniaux Breton, les excellents Simian Mobile Disco et Totally Enormous Extinct Dinosaurs, le superbe Tallest Man On Earth et le délicat James Blake, sans oublier The Walkmen, Chromatics ou Purity Ring. Les Français ne sont pas en reste puisqu'on ira applaudir le gourou Sébastien Tellier et M83 le jeudi soir. Mais la vraie tête d'affiche du festival, c'est sans aucun doute les Américains de Grizzly Bear, qui, avec leur génial quatrième album "Shields", vont très certainement se retrouver en tête des classements de fin d'année.