• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

3 bonnes raisons d’écouter “Lay Low“, le nouvel album de Lou Doillon

Lou Doillon : 3 bonnes raisons d’écouter “Lay Lowe“, son nouvel album

Avec “Lay Low“, l’actrice/mannequin/chanteuse remet le couvert de l’album folk-rock. Et quoiqu’en disent les grincheux, c’est plutôt réussi.

1 Parce qu’elle sait s’entourer

Malgré le succès critique et commercial de Places (2010), certifié disque de platine, Lou Doillon n’a pas changé sa façon de procéder, c’est-à-dire s’entourer des bonnes personnes au bon moment. Mais cette fois, elle n’est pas allée chercher une valeur sûre comme Etienne Daho, qui avait réalisé son premier album – et qui édite d’ailleurs celui-ci. Elle a écrit un e-mail à Taylor Kirk, leader du groupe de rock canadien Timber Timbre, comme une bouteille à la mer. Idolâtré par les amateurs de musique (et pas mal de hipsters), Kirk est extrêmement talentueux mais totalement inconnu du grand public… En plus d’être un misanthrope assumé ! Il a d’abord refusé la proposition de la chanteuse mais, devant son insistance et son enthousiasme, a accepté de se prêter au jeu. Résultat, Lay Low passe sans virages mortels le cap du second album.

2 Parce que son album est réussi

Grâce à Taylor Kirk, Lou Doillon assoie davantage son univers, clairement sous influence américaine, et l’habite de nouvelles orchestrations. On retrouve d’ailleurs la marque de fabrique de Timber Timbre : une atmosphère fantasmagorique, une alternance acoustique-électrique assez captivante, un rock bluesy au ralenti, plutôt sombre… mais auquel Lou Doillon apporte toute sa luminosité. Sans en faire des tonnes, elle raconte ses états d’âme tout à fait banals sur la vie, l’amour, la solitude, etc. Une fois encore, elle révèle qu’elle vit les mêmes choses que nous : “One, two, three, for, five coffees... No, no, he still hasn’t call me“, chante-t-elle dans “Weekender Baby“. Avec des ritournelles qui trottent en tête comme “Where to Start“ ou “Let Me Go“, Lay Low promet d’être aussi aimé que son prédécesseur.

3 Pour faire taire les mauvaises langues

Contrairement à sa sœur Charlotte Gainsbourg, Lou Doillon fait partie des “filles de“ qui payent chaque jour le tribut de leur généalogie. Ce qui marche pour l’une ne fonctionne pas pour l’autre… Si elle a essuyé bien des reproches depuis des années, la coupe a débordé cet été dans une interview donnée au quotidien El Pais, où elle osait dire, en substance, que Nicki Minaj était vulgaire (shocking !). On l’a même accusée de vouloir faire buzzer Lay Low qui signifie pourtant en V.O. “faire profil bas“. Sauf qu’il faut agir avec Lou Doillon comme avec n’importe quelle artiste : écouter son album et non les ragots. Qu’on y adhère ou non, Lay Low confirme ses possibilités émotionnelles et l’efficacité de son grain de voix : rauque, androgyne et habité par une réelle sensibilité.

Lou Doillon, Lay Low (Universal), sortie le 9 octobre

LIRE LA SUITE
Sophie Rosemont
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.