Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Trois bonnes raisons d’être fan de Pio Marmaï
1 /3

Trois bonnes raisons d’être fan de Pio Marmaï

Excellent la semaine dernière dans le nouveau film de Cédric Klapisch, "Ce qui nous lie", Pio Marmaï récidive dans "K.O.", de Fabrice Gobert, où il dialogue avec Laurent Lafitte et Chiara Mastroianni. Voici trois bonnes raisons de l’acclamer.

1. Pio Marmaï sait choisir ses rôles

1. Pio Marmaï sait choisir ses rôles

33 ans le 13 juillet prochain et aucune faute sur son C.V. d’acteur. Depuis ses débuts convaincants en 2008 dans Le premier jour du reste de ta vie, de Rémi Bezançon, Pio Marmaï ne se plante jamais dans ses choix. Drames âpres du côté du cinéma d’auteur - D’amour et d’eau fraiche, d’Isabelle Czajka, Alyah de Elie Wajeman -, comédies bien senties où il dialogue avec des pointures - Isabelle Huppert dans La ritournelle, de Marc Fitoussi, Catherine Deneuve dans Dans la cour, de Pierre Salvadori - Pio Marmaï, avec sa belle gueule et son charme exponentiel, ne se contente pas de jouer les beaux gosses dans des productions calibrées, mais privilégie les aventures porteuses de sens. Des aventures populaires, mais jamais bêtes. 

2. Pio Marmaï sait tout jouer

2. Pio Marmaï sait tout jouer

Et il le prouve en ce mois de juin où il se dédouble pour le meilleur. Impeccable la semaine dernière dans le nouveau film de Cédric Klapisch : Ce qui nous lie, il fait une nouvelle fois étalage de son talent ce mercredi dans K.O., de Fabrice Gobert. Aucun rapport entre les deux rôles. Dans le premier nommé, le Français est Jean, un trentenaire qui retrouve sa famille provinciale après de longues années d’absence et apprend à communiquer de nouveau avec elle. Son bilan personnel ? Subtil et émouvant. Dans le second film, l’acteur est Boris, un trentenaire qui bosse au service d’un épouvantable golden boy d’une chaine de télévision (Laurent Lafitte) et semble, mais semble seulement, soumis et servile face à son écrasant modèle. Son bilan personnel ? Ambigu et percutant. Deux films en une semaine et la double confirmation que Pio Marmaï batifole dans tous les genres du cinéma comme un poisson dans l’eau. 

3. Pio Marmaï n’est pas un pion

3. Pio Marmaï n’est pas un pion

Il ne s’arrête bien évidemment pas en si bon chemin. A la rentrée, Pio Marmaï donnera deux bonnes raisons supplémentaires de l’apprécier. Dans Santa & Cie, d’Alain Chabat, il s’amusera dans une comédie délirante autour du père Noël et de ses 92 000 lutins qui tombent tous malade simultanément. Dans Remise de peine, le nouveau film très attendu de l’excellent Pierre Salvadori, il interprétera une sombre histoire de flics et dialoguera, excusez du peu, avec Vincent Elbaz, Adèle Haenel et Audrey Tautou. Une distribution royale pour un film qui devrait justifier tous les éloges. 2017 semble être son année !

K.O., de Fabrice Gobert, avec Laurent Lafitte, Pio Marmai, Chiara Mastroianni… Sorti le 21 juin.

Olivier De Bruyn
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.