• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Tout ce qu'il faut savoir sur le film "Sur la route"

Une adaptation incertaine Un casting de jeunes premiers Beat Boot Camp Sur la route de l 4

Le tant attendu film de Walter Salles inspiré du roman de Jack Kerouac sort enfin en salles. Après maints murmures à Cannes, Glamour.fr revient sur les anecdotes et le casting du film le plus beat de l'année.

LIRE LA SUITE
1 /4

Une adaptation incertaine

Une adaptation incertaine

Dès la parution de Sur la route en 1957, Kerouac a le désir de voir son roman porter sur grand écran. Il se propose même de réaliser l’adaptation. Alors qu’il s’imagine se glisser dans la peau de Sal Paradise, il implore Marlon Brando d’incarner son héros Dean Moriarty mais ses supplications restent vaines. Peu importe qu’il soit réputé inadaptable, Francis Ford Coppola est fan du livre et décide d’en racheter les droits. Il propose au plus beat des cinéastes français d’alors, Jean-Luc Godard, de se charger de la réalisation mais ce celui-ci refuse. Puis Gus Van Sant est un temps envisagé jusqu’à ce que Walter Salles, auréolé de son beau Carnets de voyage (2003), récupère le projet. Résultat : le film sort aujourd’hui et est en compétition officielle au Festival de Cannes 2012. Pas mal comme chemin parcouru. 

2 /4

Un casting de jeunes premiers

Un casting de jeunes premiers

Les voyages forment la jeunesse, paraît-il, en tout cas, la jeune distribution de Sur la route aura longtemps attendu avant de pouvoir réaliser le leur. Débuté en 2004, le casting du film est aussi difficile que la transposition du livre. Première choisie, Kirsten Dunst patiente depuis 8 ans que le tournage commence. Garrett Hedlund a lui refusé tous les films qu’on lui proposait pendant deux ans pour être certain de figurer au générique. Sélectionnée avant la folie Twilight sur des images de Into The Wild de Sean Penn, Kristen Stewart est restée tout du long fidèle au projet et a accepté de diminuer son salaire de 200 000 dollars après que le budget du film ait été revu à la baisse.  L’attente fut moins difficile pour Sam Riley qui depuis Control (2007) s’était plutôt fait discret. Si Kirsten Dunst et Kristen Stewart bénéficient déjà d’une certaine notoriété, l’avenir nous dira si le succès est au bout de la route pour Garrett Hedlund et Sam Riley.

3 /4

Beat Boot Camp

Beat Boot Camp

N’est pas Beatnik qui veut. Afin de préparer au mieux son trio d’acteurs à se fondre dans leurs personnages, Walter Salles a organisé un véritable « boot camp ». Mais au lieu d’abdos et de pompes, les acteurs sont restés confinés trois semaines dans un grand appartement de Montréal à écouter du jazz des années 40, des interviews de Jack Kerouac, et à relire des œuvres de la Beat Generation. Ils ont même pu rencontrer des descendants des figures du mouvement ainsi que Gerald Nicosia, le biographe de Kerouac. But du réalisateur : forger l’esprit d’équipe. Le camp beatnik a apparemment fait ses preuves puisque les comédiens auraient bâti une réelle amitié. Garrett Hedlund et Sam Riley se feraient même des sessions Skype.

4 /4

Sur la route de l'Amérique du Sud

Sur la route de l

Parce que les Etats-Unis ont quelque peu changé de physionomie depuis les années 50, Walter Salles a finalement tourné Sur la route au Canada et en Argentine. Loin des paysages contemporains de l’Amérique, il a pu ainsi donner à la photo de son road movie ce style vintage auquel on pourrait aujourd’hui associer la Beat Generation. Un genre qu’il a déjà expérimenté il y a 9 ans avec le film Carnets de voyage, récit du trip initiatique de Che Guevara en 1952. Un film Beat avant l’heure.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.