Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Cinéma : pourquoi Jessica Chastain est la meilleure
1 /2

Cinéma : pourquoi Jessica Chastain est la meilleure

En moins de dix ans, Jessica Chastain s’est forgé une filmographie à faire pâlir ses consœurs américaines. Très protectrice de sa vie privée, la star ne met en avant que son talent et ça lui réussit.

Jessica Chastain sait ce qu’elle veut

Jessica Chastain sait ce qu’elle veut

On l’a découverte sidérante dans l’un des meilleurs films de l’ermite Terrence Malick : The Tree of Life, palme d’or à Cannes en 2011. On l’a admirée combattive, en treillis et sur les traces d’Oussama Ben Laden dans le remarquable Zero Dark Thirty, de Kathryn Bigelow. On l’a applaudie sous les traits nerveux d’une lobbyiste de Washington qui revendiquait son absence de scrupules : Miss Sloane, de John Madden. On en passe… Depuis ses débuts, Jessica Chastain ne rate rien ou presque et prouve que les actrices américaines n’ont rien à perdre, loin de là, en fuyant les partitions prévisibles d’Hollywood pour arpenter les contre allées du cinéma vraiment indépendant. Aujourd’hui, dans Le grand jeu, le premier film en tant que réalisateur du scénariste Aaron Sorkin - collaborateur fidèle de David Fincher et maître d’œuvre des séries A la maison blanche et The Newsroom - l’actrice incarne Molly Bloom, une femme qui défraya la chronique judiciaire dans les années 2000 en devenant l’impératrice du jeu clandestin à Los Angeles, puis à New York. Si le film n’est pas le meilleur de la carrière de Jessica, rien que pour elle, il justifie néanmoins le déplacement dans les salles.

Jessica Chastain sait dire non

Jessica Chastain sait dire non

Sa notoriété king size, la cote d’amour dont elle bénéficie à l’international (elle fut membre du jury lors du dernier Festival de Cannes) et, surtout, son talent pluriel lui valent de recevoir des sollicitations innombrables. Mais Jessica, dont l’idole se nomme Isabelle Huppert, semble bien décidée à ne s’engager que dans des projets dignes de ce nom. Et si elle ne rechigne pas, de temps à autre, à pointer ses tâches de rousseurs dans des blockbusters (on la verra ainsi en 2018 dans le nouvel épisode de la saga X Men), elle préfère, et de loin, s’adonner à de nouvelles aventures du côté du cinéma d’auteur. La preuve : cette année, elle sera, entre autres, l’actrice principale du nouveau film évidemment très attendu de Xavier Dolan : Ma vie avec John Donovan. L’occasion pour elle, à 41 ans (elle les fêtera le 24 mars), de prouver une nouvelle fois combien elle a raison d’emprunter les chemins de traverse, très loin des autoroutes du cinéma américain mainstream où tant de ses consœurs ont perdu les pédales et le contrôle de leur carrière.  

Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.