Actuellement en kiosque !

GL cover mag Février 2018 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Césars 2018 : nos favoris (et ceux qui nous soûlent)
1 /8

Césars 2018 : nos favoris (et ceux qui nous soûlent)

Cette soirée de remise de prix s’annonce, comme d’habitude interminable et pénible (avec tous ces morts en 2017 !). Mais comme d’habitude, on ne va pas pouvoir s’empêcher de la regarder, en faisant preuve d’un bel esprit bitchy et tout en espérant la victoire de nos petits favoris.

"120 battements par minute" : notre film favori

"120 battements par minute" : notre film favori

C’est vrai qu’on a un petit faible pour Patients, un film joyeux sur la rééducation d’une bande de jeunes handicapés moteurs. Mais on a suffisamment usé de Kleenex, en regardant le beau mélo de Robin Campillo, pour réclamer une compensation affective: un bon gros pavé doré pour ce film qui célèbre la force du collectif. Sans souci, 120 battements par minute sera d’autant plus le choix de l’académie qu’il n’a pas décroché la palme d’or à Cannes.

Notre actrice favorite : Juliette Binoche dans "Un Beau Soleil Intérieur"

Notre actrice favorite : Juliette Binoche dans "Un Beau Soleil Intérieur"

Toujours à côté de la plaque dans les pures comédies (comme dans Telle mère telle fille sorti en mars dernier) Juliette Binoche n’a jamais été aussi bonne, en quadra paumée aux prises avec des goujats, que dans Un beau soleil intérieur de Claire Denis. Si elle gagne, on compte sur elle, bien sûr, pour nous concocter un beau discours entrecoupé de rires et de larmes (comme dans le meilleur épisode de la série 10%) Si Marina Fois est aussi très bien dans l’injustement boudé l’ Atelier, Charlotte Gainsbourg et Karin Viard le sont respectivement beaucoup moins dans La Promesse de l’Aube et Jalouse. Mais notre petit doigt nous dit que c’est la reine Balibar qui va choper le pompon grâce à Barbara.

 

Notre acteur favori : Jean-Pierre Bacri dans "Le sens de la fête".

Notre acteur favori : Jean-Pierre Bacri dans "Le sens de la fête".

Oui, on est d’accord : de film en film, Jean-Pierre joue toujours le même rôle de ronchon au cœur tendre. Mais justement, il serait temps de le récompenser pour ce bel exercice d’abnégation poussé à son paroxysme dans Le sens de la fête. En compétition avec lui, Daniel Auteuil n’est pas mal non plus en prof réac dans Le Brio. Mais il est fort possible que le discret Swan Arlaud remporte le gros lot grâce à son interprétation toute en finesse dans Petit Paysan, film au succès inattendu.

Notre actrice favorite dans un second rôle : Mélanie Thierry dans "Au Revoir là-haut"

Notre actrice favorite dans un second rôle : Mélanie Thierry dans "Au Revoir là-haut"

Si on n’a pas vu Au revoir là-haut, on s’en fiche un peu, on vote Mélanie, en ce moment à l’affiche dans La Douleur, puisqu’elle est parfaite dans tous ses films sans en faire tout un plat et qu’il est grand temps que les César lui rendent hommage. Reste que Sara Giraudeau, actrice au phrasé si singulier, risque fort de rafler la mise pour Petit Paysan.

Notre acteur favori dans un second rôle: Antoine Reinartz dans "120 battements par minute"

Notre acteur favori dans un second rôle: Antoine Reinartz dans "120 battements par minute"

Oh, pas encore Niels Arestrup, ça commence à bien faire ! (3 Césars du meilleur second rôle masculin, 6 nominations en tout et 3 nominations aux Molières). Place aux petits nouveaux ! A Antoine Reinarz, par exemple, dont on a apprécié la précision et la subtilité du jeu dans 120 battements par minute. Mais un César étant souvent un prix de sympathie, il est possible que Gilles Lellouche en décroche un cette année pour une comédie – Le sens de la fête -  qui a fait l’unanimité.

Notre espoir féminin favori : Laetitia Dosh dans "Jeune Femme"

Notre espoir féminin favori : Laetitia Dosh dans "Jeune Femme"

On l’a suffisamment dit et répété : Laetitia Dosh est géniale en névrosée qui touche le fond avant de reprendre son souffle dans Jeune Femme. Que ce prix lui échappe serait une aberration. Mais on a une pensée amicale pour Camélia Jordana qui mérite de figurer parmi les finalistes grâce à son interprétation dans Le Brio et aura tout le temps de se rattraper dans les prochaines années.

Notre espoir masculin favori : Finnegarn Olfeld dans "Marvin".

Notre espoir masculin favori : Finnegarn Olfeld dans "Marvin".

A coup sûr, c’est Nahuel Perez Biscayart, le héros de 120 battements par minute qui va gagner. Mais dans les interviews, le jeune acteur semble se prendre très sérieux (= syndrome Guillaume Gallienne), non ? Peu importe ! Plus que l’interprétation des comédiens, c’est l’histoire et la réalisation de Robin Campillo qui emporte l’ensemble. Aussi, pour ne pas faire de jaloux (trois acteurs du film sont nommés dans cette catégorie), on jette notre dévolu sur Finnegan Olfield, taiseux délicieux chez qui tout passe par les yeux, dans Marvin d’Anne Fontaine.

Notre premier film favori : "Jeune femme" de Leonor Serraille.

Notre premier film favori : "Jeune femme" de Leonor Serraille.

Encensé à Cannes, le film n’a fait que 100 000 entrées France, quel dommage ! Patients, autre film qu’on aime bien, a fait, lui, plus d’un million d’entrées. Tant pis, on s’accroche à cette Jeune Femme. Même si on est à peu près certain que Petit Paysan, de Hubert Charuel, va remporter la mise.

43ème cérémonie des César, le 2 mars

Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.