Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Cannes 2012 : ils vont faire le buzz !

Garrett Hedlund, le bogosse beat Kristen Stewart, la nouvelle icône Matthias Schoenaerts, l Bérénice Béjo, la maîtresse de cérémonie 13

Cette année, pour la 65ème édition du Festival de Cannes, de Rin Takanashi à Robert Pattinson, les petits acteurs indé croiseront les méga stars américaines... Quelques jours avant Cannes, Glamour.fr repère les 13 personnalités qui vont faire chauffer la Croisette.

LIRE LA SUITE
1 /13

Garrett Hedlund, le bogosse beat

Garrett Hedlund, le bogosse beat

A l'affiche de Sur la route de Walter Salles, adapté du cultissime roman de Jack Kerouac, notre cœur balance entre l'acteur remarqué dans Control, Sam Riley, et celui qui incarne l'égérie de la beat generation Neil Cassady aka Dean Moriarty dans le livre de Kerouac (et le film). Suspecté d'être le nouveau chéri de Kirsten Dunst (on verra s'ils officialisent leur relation sur la Croisette...), Garrett Hedlund est sur la bonne voie : en plus de Sur la route, on pourra revoir ses jolis yeux bleus dans le prochain film des frères Cohen, Inside Llewyn Davis.

2 /13

Kristen Stewart, la nouvelle icône

Kristen Stewart, la nouvelle icône

Le parcours de Kristen Stewart frise la perfection : bien qu'elle ait été castée pour Sur la route avant le phénomène de la saga Twilight (ce qui fut la cause de quelques problèmes sur le tournage, l'équipe ayant désormais à gérer une superstar, et non plus une jeune actrice montante...), le passage de la superproduction Twilight à son rôle de douce compagne de route des dégénérés de la beat generation est un sans-faute. Lumineuse dans son rôle de Marylou, inspiré par la jeune femme de Cassady, Luanne Henderson, Kristen Stewart est définitivement la starlette la plus en vogue du festival.

3 /13

Matthias Schoenaerts, l'élu

Matthias Schoenaerts, l

Cet acteur Belge d'origine flamande va être assurément la sensation masculine de la Croisette. Après le succès de Bullhead (Rundskop) de Michaël R. Roskam qui lui valut en 2011 le prix du Meilleur acteur du Next Wave Award à l'Austin Fantastic Fest ainsi que le Magritte du meilleur acteur aux Magritte du cinéma de 2012, il a été choisi par Jacques Audiard parmi un casting de 200 acteurs pour incarner Ali, l'amour de Stéphanie, jouée par Marion Cotillard, dans De rouille et d'os. Après le succès qu'a connu la carrière de Tahar Rahim suite à Un prophète, on imagine revoir très prochainement Matthias Schoenaerts sur nos écrans.

4 /13

Bérénice Béjo, la maîtresse de cérémonie

Bérénice Béjo, la maîtresse de cérémonie

La nouvelle étoile du cinéma français, césarisée pour son rôle dans The Artist, sera la maîtresse des cérémonies d'ouverture et de clôture du Festival de Cannes à partir du 16 mai. Elle succède à Mélanie Laurent, dont le discours d'ouverture tant attendu avait été écrit par Nicolas Bedos, avec un discours écrit par l'équipe de Bref. On verra donc s'ils font mieux !

5 /13

Xavier Dolan, le surdoué du ciné

Xavier Dolan, le surdoué du ciné

Le réalisateur, auteur et acteur canadien Xavier Dolan avait fait jaser lors de la sortie du plutôt réussi Les Amours Imaginaires où il était question d'amour en trio; cette fois-ci, toujours aussi jeune bien qu'il ait grandi (il vient d'avoir 23 ans), Xavier Dolan débarque sur la Croisette avec l'incroyable histoire de Laurence, joué par Melvil Poupaud, qui va se trouver dans un profond dilemme le jour où il annonce, à l'aube de ses trente ans, son désir de devenir femme à Fred, la femme qu'il aime et qui partage sa vie. Ambiance scandale, anyway, le jeune Dolan va encore faire parler de lui.

6 /13

Marion Cotillard, la méga star

Marion Cotillard, la méga star

La plus américaine des actrices françaises est déjà acclamée pour son rôle de femme handicapée dans le dernier film de Jacques Audiard, De rouille et d'os. Loin du glamour hollywoodien, on a hâte de la voir interpréter une femme dresseuse d'orques brisée, handicapée, qui se verra transcendée par amour.

7 /13

Robert Pattinson, l'étoile montante

Robert Pattinson, l

Robert Pattinson aurait pu rester cantonné à des rôles de sexy vampire tombeur d'ados en crise. Or, grâce à David Cronenberg et son film futuriste Cosmopolis, le voici enfin dans un rôle qui va lui permettre de montrer sa stature d'acteur sans canine, puisqu'il joue un sombre et solitaire milliardaire. En plus, sa compagne à la vie comme à l'écran, Kristen Stewart, sera là aussi. Cannes 2012, décidément une année millésime pour les héros de Twilight...

8 /13

Eva Mendes, la bombe à retardement

Eva Mendes, la bombe à retardement

Dans Holy Motors, du français Leos Carax, Eva Mendes joue aux côtés de Kylie Minogue, Michel Piccoli et Denis Lavant... Dans le genre décalé, ça mérite bien une Palme.

9 /13

Jean-Paul Gaultier, le juré outsider

Jean-Paul Gaultier, le juré outsider

Le couturier Jean-Paul Gaultier a déjà créé des costumes pour le cinéma, pour des films d'Almodovar, Luc Besson ou encore Caro & Jeunet. Mais en juré du 65ème festival de Cannes, il fallait oser... Cannes l'a fait. Le jury sera présidé par Nanni Moretti.

10 /13

Rin Takanashi, la belle surprise

Rin Takanashi, la belle surprise

Rin Takanashi est une actrice japonaise d'à peine 23 ans. Si sa carrière débutante au Japon est encore maigre, c'est sa prestation et sa beauté qui marquent le film en compétition d'Abbas Kiarostami, Like someone in love, aux côtés de la superstar japonaise Ryo Kase et l'acteur Denden, et qui raconte l'histoire d'un trio amoureux infernal.

11 /13

Wes Anderson, le cinéaste perché

Wes Anderson, le cinéaste perché

Cette fois, il semble que Wes Anderson a trouvé le bon filon pour marquer définitivement les esprits de ceux qui ignorent encore toute sa (super) filmographie. Avec une ribambelle d'acteurs (Bruce Willis, Edward Norton, Tilda Swinton, Jason Schwartzman, Bill Murray...) et une histoire trop chou de deux enfants qui fuguent pour filer le parfait amour, le tout sur fond d'époque rétro sixtie, c'est un peu le tiercé gagnant du festival. Quoiqu'il en soit, Moonrise Kingdom est très attendu par les inconditionnels qui ne jurent que par La Famille Tenenbaum ou La vie aquatique... C'est d'ailleurs le film qui ouvre le festival de Cannes !

12 /13

Kylie Minogue, l'actrice insolite

Kylie Minogue, l

Pour son retour si attendu au festival de Cannes, l'enfant terrible du cinéma français Leos Carax, qui présentait son premier long-métrage sur la Croisette à 23 ans, en 1984 (Boys Meets Girl) revient en force après ses Amants du Pont Neuf et le controversé Pola X (1999), avec un casting aussi explosif qu'inattendu. Aux côtés de son fétiche Denis Lavant, on retrouve donc la chanteuse Kylie Minogue et l'incendiaire Eva Mendes... et Michel Piccoli. Comme quoi, avec Carax, tout est possible !

13 /13

Brandon Cronenberg, le fils de

Brandon Cronenberg, le fils de

Entre David Cronenberg et son fils, Brandon, les scénarios bizarres n'ont pas fini d'envahir le festival. Parallèlement au film de son père, Cosmopolis, Brandon Cronenberg présente dans la catégorie Un certain regard son premier long-métrage, Antiviral, dans lequel Caleb Landry Jones, ex X-Men, joue un jeune chercheur qui injecte à ses patients, à leur demande, les pathologies de leurs idoles... Après les bizarreries de Crash et l'ambiance flippante qu'annonce Cosmopolis, on peut dire qu'il y a comme un air de famille.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.