• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Yves Saint Laurent" : pari réussi pour Jalil Lespert

ysl home

Avec "Yves Saint Laurent", Jalil Lespert, passé derrière la caméra, retrace l’ascension et la vie tumultueuse du grand couturier anticonformiste. Un biopic authentique dont Pierre Niney partage l’affiche avec Guillaume Galienne.

Il a 21 ans, avance dans la vie avec une timidité maladive et ne semble pas tout comprendre des codes de la vie parisienne, lui qui a grandi en Algérie, loin de l’agitation mondaine de la capitale. Malgré son jeune âge, ses difficultés de communication et ses complexes en ribambelle, il succède pourtant à Christian Dior à la direction artistique de la prestigieuse maison du même nom.

Nous sommes en 1957 et le juvénile créateur - Yves Saint Laurent, évidemment - entame un parcours révolutionnaire dans la mode de son temps, travaillant en premier lieu et plus que tout autre à l’émancipation des femmes en leurs fringues, grâce notamment à quelques inventions majeures : caban, saharienne, tailleur-pantalon, smoking pour filles... Bref, derrière ses inamovibles lunettes, Yves Saint Laurent est une sorte de génie, toujours prompt à dépoussiérer les normes et à dynamiter les conventions.

Biopic ronflant ? Hagiographie décorative ? Deux fois, non… Dans Yves Saint Laurent, Jalil Lespert, non content de mettre en scène avec une belle inspiration les grandes étapes professionnelles de l’existence de son héros, s’intéresse surtout à sa vie privée agitée et à son caractère ambivalent, toujours soucieux de reconnaissance et simultanément toujours attiré par les démons autodestructeurs. En fil rouge : la relation amoureuse, tumultueuse et pourtant inébranlable, entre Saint Laurent et Pierre Bergé qui tente, avec tous les moyens à sa disposition, de protéger son ami de l’alcool, de la drogue, des mauvaises fréquentations et surtout de lui-même. Résultat : un biopic inspiré et émouvant qui, pour une fois, ne sacrifie pas ses personnages sur l’autel de l’académisme et de la reconstitution scolaire. Indissociable du cinéaste dans la réussite du film, ses deux acteurs principaux : Pierre Niney (Saint Laurent) et Guillaume Gallienne (Bergé) qui touchent en plein cœur en incarnant ce duo désaccordé et pourtant inséparable. Il faudra attendre quelques mois pour savoir si Gaspard Ulliel (dans la peau de Saint Laurent) et Jérémie Renier (dans celle de Bergé), feront mieux dans le second film français consacré au couturier et mis en scène par Bertrand Bonello. Rude défi pour la seconde paire… dont le film n'est apparemment pas vu d'un bon oeil par le principal intéressé, Pierre Bergé :

 

"Yves Saint Laurent", de Jalil Lespert, avec Pierre Niney, Guillaume Gallienne, Charlotte Le Bon… Sortie le 8 janvier.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.