• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"X-Men : Apocalypse" : Jennifer Lawrence, super héroïne

"X-Men : Apocalypse"

Dans le nouvel épisode de la franchise hollywoodienne, Jennifer Lawrence enfile de nouveau sa panoplie de super héroïne et se démène pour empêcher le monde de sombrer dans la barbarie. Un combat à sa hauteur.

Il accomplit son come back et il n’y a vraiment pas de quoi s’en réjouir. Lui ? Le dénommé (et bien nommé) Apocalypse, un mutant pourvu de multiples super pouvoirs super puissants, en tête de liste : l’immortalité. Tremblons sur nos sièges : Apocalypse est bien décidé, après un profond sommeil de plusieurs siècles, à venir remettre un peu d’ordre sur une planète où rien ne trouve grâce à ses yeux en colère. Réunissant une bande de brutes (dont l’effrayant Magneto), Apocalypse entame son travail de nettoyage tous azimuts. Et trouve en face de lui quelques courageux résistants prêts à tout pour défendre l’humanité en péril, en premier lieu des super héros répondant au patronyme de Raven, alias Mystique, et de Professeur X

20th Century Fox

Vous vous moquez du Festival de Cannes et de ses films d’auteur qui sollicitent les neurones ? Le tapis rouge et ses défilés people vous laissent de marbre ? Vous avez une furieuse envie de boulotter des popcorns en admirant les super pirouettes de super héros ? Réjouissez-vous : le nouveau X Men, X Men : Apocalypse, déboule dans les multiplexes et il assume pleinement son cahier des charges : action, baston, action, baston et on recommence. Les enjeux du script sont clairement résumés par l’héroïne, Raven/Mystique, incarnée par une Jennifer Lawrence qui fronce les sourcils et bande ses muscles face à l’adversité : « Je suis revenue pour ça : pour me battre », dit-elle et elle ne ment pas. A ses côtés, son acolyte Professeur X met bravement la main à la pâte, même si l’acteur qui lui prête vie (James McAvoy) souffre de la comparaison avec sa géniale consœur. A tout prendre, les mâles les plus séduisants de la super affaire sont nichés côté super méchants : Michael Fassbender (Magneto) et Oscar Isaac (Apocalypse) forment un duo de super mutants tout ce qu’il y a de viril et convaincant. Evidemment spectaculaire, agité et bruyant (à éviter les soirs de migraine), le film aligne ses morceaux de bravoure et ses surenchères pyrotechniques pendant 2 h 23. Le super blockbuster réjouira les amateurs de super héros, plombera les autres, et laissera à tout le monde le temps d’admirer Jennifer Lawrence dans ses œuvres musclées, qui seront a priori les dernières puisque la comédienne a annoncé qu’elle ne participerait pas aux éventuelles prochaines aventures des X-Men. Même si l’on peut (ô combien !) la préférer quand elle donne de sa belle personne dans des films plus ambitieux (comme il y a quelque mois dans Joy, de David O’Russell), son ultime prestation en super héroïne donne du piment aux popcorns, pardon, au film. 

"X Men : Apocalypse", de Bryan Singer, avec Jennifer Lawrence, Michael Fassbender, James McAvoy… Sorti le 18 mai.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.