• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Vie sauvage" : le come-back réussi de Mathieu Kassovitz

"Vie sauvage" : le come-back réussi de Mathieu Kassovitz

Un homme entraine ses deux gamins dans une vie marginale, loin de leur mère et de toute normalité... Dans son nouveau film, Cédric Kahn s’inspire d’une histoire vraie et dirige Mathieu Kassovitz dans l’un de ses meilleurs rôles. 100% intense !

1998. Philippe Fournier, surnommé Paco, prend la fuite avec ses deux gamins de 6 et 7 ans qui vivaient avec leur mère depuis la séparation (très) orageuse du couple. Marginal tendance anarchiste, prêt à tout pour échapper aux us et coutumes de la société (le boulot, le fric, l’école : très peu pour lui), Paco entraîne ses deux enfants dans une existence hors normes, au plus près de la nature et au plus loin de la "modernité" et de son cortège de compromissions à ses yeux insupportables. Vivant avec les moyens du bord sous de fausses identités, errant de communautés en communautés dans le sud de la France, le père et ses deux mômes mèneront une existence solitaire et âpre durant…onze ans. Sans que la police ne parvienne à retrouver leur trace.

Dans "Vie sauvage", l’excellent Cédric Kahn (Roberto Succo, Une vie meilleure) s’inspire d’un fait divers - l’affaire Xavier Fortin, finalement arrêté et condamné en 2009 - et fuit les autoroutes de la reconstitution sensationnaliste (on oublie les surenchères choc, façon Faites entrer l’accusé). Comment fréquente-t-on les marginaux pendant plus de 10 ans ? Comment invente-t-on au quotidien une utopie libertaire, loin des codes et des traditions ? Comment les deux mômes, devenus ados, supporteront-ils le mode vie radical imposé par leur paternel ? Sans jamais juger son "héros", un obsessionnel king size qui aime profondément ses mioches mais les embrigade dans son délire, Cédric Kahn met en scène avec une énergie folle une histoire initiatique qui passionne et touche. Indissociable du cinéaste dans la réussite du film, son acteur très principal : Mathieu Kassovitz, trop discret sur les écrans depuis quelques années et qui accomplit un "come-back" fracassant puisqu’on le retrouvera également en novembre dans le nouveau film de Matthieu Delaporte : "Un illustre inconnu". Dans "Vie sauvage", avec son regard buté, ses silences longs comme les deux bras et sa tendresse folle pour ses mômes, Kassovitz, sans jamais trop en faire, se fond littéralement dans son personnage et rappelle à quel point il est un génial comédien. Génial et sauvage, à l’image de ce film fiévreux, l’un des plus beaux offerts récemment par le cinéma français. 

"Vie sauvage", de Cédric Kahn, avec Mathieu Kassovitz, Céline Sallette… Sortie le 29 octobre.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.