• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Tu veux ou tu veux pas" : Sophie Marceau nous séduit dans un rôle sexy

"Tu veux ou tu veux pas" : Sophie Marceau et Patrick Bruel en duo dans un film romantique et érotique

Dans "Tu veux ou tu veux pas", Tonie Marshall met en scène un sex-addict repenti qui rencontre une fille qui ne pense qu’à "ça". Résultat : une comédie romantique tordue où l’épineuse question du désir occupe (presque) toute la place.

Lambert bosse comme thérapeute conjugal dans un cabinet où se pressent des couples qui, la libido en berne, ne savent plus comment vivre à deux. Les problèmes du désir, le thérapeute les connaît par cœur. Et pour cause : pendant des années, tel un junkie du coït, il s’est adonné à ses pulsions de sex-addict et n’a cessé de cavaler après toutes les filles. Désormais débarrassé de son obsession et devenu un tantinet puritain, Lambert ne jure que par les joies de la fidélité et en viendrait presque à prôner l’abstinence. Problème : à la recherche d’une assistante pour son cabinet médical, Lambert tombe sur la dénommée Judith, une "bombe" qui va soumettre à très rude épreuve ses "bonnes résolutions" de mâle néo coincé. Car Judith, elle, adore l’érotisme, drague "comme un mec" et plébiscite l’exaltation de tous ses sens. Entre la tornade féminine et le héros piteusement rongé par la culpabilité, une idylle est-elle envisageable ?

Tonie Marshall (France boutique, Vénus et Apollon) a le chic pour trousser des films insolents qui détournent habilement les clichés et autres conventions barbantes. Dans Tu veux ou tu veux pas, la cinéaste attaque à la dynamite les fondamentaux de la comédie romantique. Avec ses deux personnages qu'a priori tout sépare, mais que tout réunit secrètement (refrain connu), Tonie Marshall ignore la mièvrerie, reluque la question du désir sexuel droit dans les yeux et met en scène un film où, fidèle à son féminisme décontracté, elle inverse les propositions (trop) communément admises. Face au type empêtré dans ses contradictions, c’est Judith qui mène le bal. Elle sait ce qu’elle veut et malgré ses sévères névroses, joue le rôle actif dans l’éventuelle romance à venir. Résultat : malgré quelques facilités d’écriture et gags téléphonés, une comédie nerveuse et surprenante où le duo d’acteurs - Sophie Marceau et Patrick Bruel, très loin de leur registre ordinaire - s’en donne légitimement à cœur joie. Et à "cul joie" ? Il faut voir …

"Tu veux ou tu veux pas", de Tonie Marshall, avec Sophie Marceau, Patrick Bruel, André Wilms… Sortie le 1 octobre.

 

 

 

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.