• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Tonnerre" : un petit film qui en vaut bien des grands

tonnerre 2

Avec "Tonnerre", Guillaume Brac signe une comédie passionnelle qui retrace les amours d’un trentenaire dans son village de l'Yonne. L’histoire d’un coup de foudre dans laquelle Vincent Macaigne partage l’écran avec Solène Rigot.

Maxime, trentenaire mal rasé et rocker à petit succès, abandonne l’agitation de Paris et se décide à séjourner pour une durée indéterminée en province profonde, dans l’Yonne. Où ça exactement ? Dans la petite ville de Tonnerre, une bourgade qui, malgré son nom, n’abrite vraiment aucun éclair. Contraint à une cohabitation régressive avec son vieux papa solitaire (une sorte d’ermite farfelu), Maxime rencontre bientôt une jeune fille intrigante : Mélodie, journaliste de profession qui, pour les besoins des pages culture du canard local, vient l’interviewer sur le pourquoi et le comment de sa présence à Tonnerre City. Entre le rocker embrumé et l’énigmatique héroïne, une histoire passionnelle voit peu à peu le jour. Et pas une petite histoire, puisque Maxime, amoureux fou, ne tarde à devenir carrément obsessionnel concernant les faits et gestes de sa copine. Surtout quand cette dernière disparaît pour se réfugier dans les bras d’un autre.

Vincent Macaigne dans ses œuvres ! Après avoir imposé son look d’ours décoiffé et son talent imprévisible dans plusieurs bons plans récents du cinéma hexagonal (La fille du 14 juillet, La bataille de Solférino), l’acteur français le plus étonnant du moment pose ses valises à Tonnerre dans le film du même nom et il n’est pas déçu du voyage. Bonne nouvelle : nous, non plus… Entre comédie bien sentie sur les pérégrinations d’un très vieil ado au fin fond de sa province natale et précipité passionnel sur l’amour fou d’un type maladroit qui ne peut plus se passer de "sa" Mélodie préférée, Tonnerre entremêle joliment les genres et, sans crier gare, passe de la drôlerie irrésistible à la mélancolie douce, parfois au sein d’une même scène. Si le mérite en revient incontestablement à Guillaume Brac, cinéaste déjà remarqué pour Un monde sans femmes, impossible de ne pas tirer plusieurs fois son chapeau à Vincent Macaigne, épatant dans ce rôle de rocker pataud pris au piège de ses relations anciennes (son papa bizarre) et nouvelles (sa copine intermittente). Et comme les deux partenaires de Vincent (la touchante Solène Rigot et l’inusable Bernard Ménez) se hissent à la hauteur "Macaignenne", ce "petit" film qui en vaut bien des grands s’impose sans problème comme l’un des meilleurs de ce début d’année. Un joli coup de tonnerre, en somme.

"Tonnerre", de Guillaume Brac, avec Vincent Macaigne, Solène Rigot, Bernard Ménez… Sorti le 29 janvier.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.