• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Tirez la langue, Mademoiselle": envoûtante Louise Bourgoin

Bourgoin Langue

Dans le 13ème arrondissement de Paris, deux frères médecins tombent sous le charme d'une douce et mystérieuse jeune femme incarnée par Louise Bourgoin. Un film discret et réussi signé Axelle Ropert, une jeune réalisatrice prometteuse.

Le triangle amoureux est sans aucun doute la figure géométrique et sentimentale la plus utilisée par le cinéma depuis les origines, ce qui ne rajeunit personne. Alors, plus rien à examiner de ces trois côtés-là ? Pas sûr, pas sûr du tout même… La preuve avec Axelle Ropert, une jeune réalisatrice qui, en cette rentrée, prouve avec beaucoup d’autres filles que le grand écran hexagonal doit énormément à ses forces vives féminines. Une semaine après Rebecca Zlotowski et son magistral Grand Central, la cinéaste, dans le bien nommé Tirez la langue, mademoiselle, raconte elle aussi une histoire de passion, mais, contrairement à sa contemporaine, privilégie une étrange et ensorcelante douceur.


Paris, de nos jours, quelque part dans le 13ème arrondissement et le quartier chinois. Deux frères, Boris et Dimitri Pizamik, exercent comme médecins dans le même cabinet et, chaque nuit venue, rendent visite aux patients qui ont besoin de soulager leurs peines. Unis par une complicité de tous les instants, les frangins ne semblent vivre que par et pour leur boulot accaparant. Un soir, ils sont appelés au chevet d’une gamine, victime d’une crise de diabète. Par la même occasion, ils rencontrent la mère célibataire de la petite fille : Judith, une (très) jolie et (très) mystérieuse demoiselle. Illico ou presque, les deux frères tombent raides amoureux de cette femme énigmatique qui, hélas pour eux, souhaite naviguer en solo dans son existence. L’un des deux la convaincra-t-elle de changer d’avis ? Les frangins, aimantés par l’héroïne, pourront-ils continuer à avancer de concert dans leur vie et dans leur taf ? L’amour ne nous fait-il que du bien ?

Autour de ces excellentes questions, Axelle Ropert signe une fiction stylée qui n’oublie rien en son beau chemin : ni la délicatesse, ni l’humour, ni la profondeur, ni la pudeur… Au final, malgré son argument propice à un défilé de clichés, le film, 100% singulier, charme à tous ses étages : scénario, mise en scène et, surtout, acteurs, puisque côté mâles (l’amusant Laurent Stoker et le séduisant Cédric Kahn) comme côté fille (l’irrésistible Louise Bourgoin), l’excellence est partout de mise. On ne tire pas la langue à un tel film, on lui sourit et on l’applaudit.

"Tirez la langue mademoiselle", de Axelle Ropert, avec Louise Bourgoin, Cédric Kahn, Laurent Stocker… Sortie le 4 septembre.
 

LIRE LA SUITE
Olivier de Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.