• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Suzanne" : l'extraordinaire portrait d'une fille ordinaire

"Suzanne" : un somptueux biopic pour les filles ordinaires

Avec "Suzanne", Katell Quillévéré retrace l'existence agitée de Suzanne, une adolescente éprise de liberté. Un biopic réaliste interprété par la jeune Sara Forestier aux côtés d'Adèle Haenel et de François Damiens.

Elle s’appelle Suzanne et vit en province auprès de son père avare de paroles et de sa sœur cadette. Depuis le décès de son épouse, le paternel, routier de profession, élève en solo ses deux filles avec les moyens du bord (qui sont faibles) et toute la force de son amour (qui est immense). Mais bientôt, Suzanne, ado peu motivée rayon scolaire, donne du gros fil à retordre à son papa qui, entre ses soucis de boulot et de fric, s’épuise à faire tenir debout l’édifice branlant de son existence. Non contente de s’adonner aux conneries de son âge, Suzanne tombe enceinte et garde le bébé, elle qui n’a pas 18 ans. Mais il y a pire : l’héroïne, éprise d’un beau mec louche, entame en sa compagnie un parcours délictueux qui l’entraîne à enfreindre les lois et à prendre d’énormes risques…

Filmer sur un quart de siècle le biopic d’une inconnue, des prémisses de l’adolescence à l’âge adulte. Dans Suzanne, son second film après l’excellent Un poison violent, Katell Quillévéré se lance un défi du genre casse-gueule. N’y allons pas par quatre chemins ni même par deux, elle a raison ! En retraçant l’existence agitée d’une fille en quête de liberté et amoureuse de l’amour, la cinéaste, inspirée du premier au dernier plan, met en scène tout à la fois une passion suicidaire (l’idylle de Suzanne avec son délinquant d’amoureux), une chronique réaliste, un mélodrame pudique (pas un gramme de misérabilisme à l’horizon) et, last but not least, une histoire familiale déchirante, puisque, malgré tout et malgré le pire, les deux frangines et leur père parviennent à ne jamais complètement se perdre.

Si Suzanne confirme ô combien le talent de sa réalisatrice (l'une des nombreuses femmes qui enchantent le cinéma tricolore), cette dernière bonne nouvelle de l’année sur le grand écran ne serait pas ce qu’elle est sans ses acteurs, tous ultra motivés. Et si Adèle Haenel (la sœur cadette) et François Damiens (le père courage) accomplissent des merveilles en toute discrétion, la part de la lionne est bien sûr réservée à Sara Forestier qui touche en plein cœur sous les traits sensibles et bouleversants de cette Suzanne jamais en paix. Chapeau bas, Sara.



"Suzanne", de Katell Quillévéré, avec Sara Forestier, François Damiens, Adèle Haenel… Sortie le 18 décembre.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.