• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Suicide Squad" : cinq choses à savoir sur Margot Robbie

Depuis son apparition dans "Le Loup de Wall Street", tous les réalisateurs se l'arrachent. Après "Suite Française" ou encore "Tarzan", Margot Robbie est à l'affiche du blockbuster du mois "Suicide Squad". Zoom sur l'actrice qui monte à Hollywood.

Elle a démarré dans un soap australien

Née dans une ferme en Australie, la jeune femme a fait ses débuts d’actrice dans son pays natal. Si les plus grands réalisateurs la plébiscitent aujourd’hui, la jolie blonde a débuté dans un show plus mainstream, le soap Neighbours. En janvier 2008, à seulement 18 ans, elle décroche le rôle de Donna Freedman dans cette série qui a vu passer de nombreuses stars, de Kylie Minogue à Chris Hemsworth. La popularité de son personnage de pom pom girl est telle que les producteurs en font une figure centrale… jusqu’à ce que la jeune femme décide, en 2011, de tenter sa chance à Los Angeles. Elle garde toutefois un bon souvenir de cette expérience : "si quelqu’un mentionne la série, je ressens tout de suite un sentiment de nostalgie. Cela me manque de ne plus y jouer et de ne plus être en Australie", confiait-elle au site News.au.com.

Elle a giflé Leonardo DiCaprio

Après l’annulation de la série Pan Am, dans laquelle elle interprétait une hôtesse de l’air, Margot Robbie reçoit le scénario du Loup de Wall Street. Pressentie pour incarner Naomi, l’épouse du financier Jordan Belfort, elle doit donner la réplique à Leonardo DiCaprio au cours d’une audition : "dans ma tête, je me suis dit ‘tu as trente secondes pour les impressionner. C’est la chance d’une vie, tu dois la saisir' ", racontait-elle à Harper’s Bazaar. Alors que l’acteur lui crie dessus au cours d’une scène de dispute, la jeune femme, dans un sursaut d’impulsivité, décide de le gifler. "J’étais persuadée que je n’allais plus retravailler dans cette ville ou qu’on allait me poursuivre en justice", a-t-elle ajouté. Au contraire, ce geste lui a sans doute permis de décrocher le rôle le plus déterminant de sa carrière. 


© Metropolitan FilmExport

Elle a failli devenir acrobate

Dans une autre vie, Margot Robbie aurait pu être une saltimbanque. A l’âge de 8 ans, sa mère l’a inscrite dans une école de cirque pour un stage de trapèze. Un métier qu’elle se serait bien vue faire si elle n’avait pas percé dans le cinéma. Très sportive, la comédienne avait, lors de son passage dans la série Pan Am, aussi constitué une équipe de soft ball avec ses collègues. Quand elle ne fait pas du surf, de la moto ou du ski, elle suit de près les matchs de l’équipe de hockey sur glace New York Rangers dont elle est une grande supportrice.

Elle a rencontré l’amour sur un tournage

De sa vie privée, on ne sait pas grand chose. Si ce n’est qu’elle a rencontré son petit ami actuel, l’assistant réalisateur Tom Ackerley, en 2013 sur le plateau du film Suite Française. "J’étais la célibataire ultime, l’idée même d’être en couple me donnait envie de vomir. Et ça m’est tombée dessus, d’un coup. On a été amis pendant très longtemps. J’ai toujours été amoureuse de lui, mais je me disais : ’il ne t’aimera jamais. Ne rend pas tout cela bizarre, Margot’. Puis c’est arrivé et je me suis dit ‘bien sûr, qu’on est ensemble. Cela tombe sous le sens", avait-elle déclaré à Vogue. Le couple n’a pas encore passé le cap de la vie à deux puisqu’ils partagent un appartement avec quatre colocataires à Londres


© Getty Images/James Devaney

Elle n'était pas emballée par le rôle de Harley Quinn

Jouer dans un film de super-héros, qu’il s’agisse d’un long métrage Marvel ou DC Comics, est désormais un passage obligé pour les actrices hollywoodiennes. Et pourtant, Margot Robbie n’était pas tout à fait séduite par l’idée d’incarner la fiancée du Joker dans Suicide Squad. "Quand j’ai lu le scénario pour la première fois, j'ai pensé : ‘je n’ai vraiment rien en commun avec elle. Je la déteste'. C’était vraiment difficile de me sortir ça de la tête", a-t-elle déclaré. Pourtant, elle a rapidement été convaincue par l'aspect féministe du personnage : "Sa motivation, c’est : ‘vous faites ça les gars, alors pourquoi pas moi ? C’est un monde d’hommes, mais je veux le mien aussi’. Et je comprend sa démarche", confiait-elle à Vogue

À lire aussi

10 fois où Margot Robbie a été mieux coiffée que nous
10 fois où Margot Robbie a été mieux coiffée que nous

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.