• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Sin City" : on succombe au charme d'Eva Green

"Sin City" : Eva Green

Dans "Sin City : j’ai tué pour elle", Eva Green incarne une femme fatale qui rend dingues de désir tous les mâles qui croisent son regard enjôleur et sa divine silhouette. Un rôle en or massif pour l’actrice française à qui Hollywood ne refuse rien.

Bienvenue dans la ville du pêché. Ses bars torves, ses intrigues tordues, ses héros aux tronches patibulaires et ses cadavres qui s’amoncèlent au détour de chaque rue… Dans cet univers vraiment sans foi ni loi, quelques personnages rivalisent d’imagination pour simplement rester en vie. Johnny (Joseph Gordon-Levitt), un joueur de poker génial qui, pour des raisons obscures, s’en vient défier le sénateur Roark, le plus inquiétant mafieux du coin. Marv (Mickey Rourke), un tueur solitaire, prêt à aider ceux et celles qui, comme lui, ont des comptes à régler avec le mauvais sort. Dwight (Josh Brolin), qui n’en finit plus d’essayer d’oublier la femme de ses rêves qui l’a affreusement manipulé et pire encore… Cette dernière porte un nom : Ava Lord. Avec sa redoutable intelligence et sa divine silhouette, qu’elle ne manque pas de dévoiler dans sa piscine et ailleurs, rien ne dit qu’elle ne fomente pas de terrifiants mauvais coups. Et quand l’héroïne attire de nouveau dans ses filets l’infortuné Dwight, ce dernier plonge dans une aventure à hauts risques. Où il croisera, de près ou de loin, les autres protagonistes de cette funeste histoire que ne renierait pas Quentin Tarantino.

Souvenez-vous : au cœur de l’été, un scandale a éclaboussé Hollywood et suscité de multiples commentaires courroucés. Objet du délit : une affiche promotionnelle où l’actrice très principale du nouveau Sin City, la frenchy Eva Green, dévoilait sans prudence ses seins, ce qui ne se fait pas au pays où le puritanisme est roi. Résultat : un formidable et (peut-être) involontaire coup de pub pour le film sulfureux de Robert Rodriguez, adaptation en 3D des comics 100% cultes de Frank Miller. So what ? So, dans Sin City : j’ai tué pour elle, Eva Green, dans un rôle de femme fatale incroyablement sexy et incroyablement maléfique, ne se et ne nous refuse rien ! Poses lascives en tout genre, regards enjôleurs de première catégorie, manipulations diverses qui vaudront (entre autres) au pauvre Dwight de renouer avec ses névroses et à un flic corrompu de perdre la tête, au propre comme au figuré… Provocante et imprévisible, l’actrice (que l’on retrouvera en octobre dans un autre excellent film U.S : White Bird, de Gregg Araki) habille son héroïne avec un érotisme incandescent et un instinct de tueuse au moins aussi vorace que celui des mâles qui se consument de désir à ses pieds. Dans le monde de brutes de Sin city, Eva n’est assurément pas la moins brutale. Le féminisme radical, en quelque sorte…

"Sin City : j’ai tué pour elle", de Frank Miller et Robert Rodriguez, avec Eva Green, Josh Brolin, Jessica Alba, Bruce Willis… Sorti le 17 septembre.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.