• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Romain Duris en 5 comédies bien senties

Romain Duris dans le film "L

Dans "Un petit boulot", la comédie noire de Pascal Chaumeil, il incarne un chômeur qui, pour échapper à la misère, accepte de devenir… tueur à gages. Une nouvelle partition convaincante pour Romain Duris qui adore faire rire ses contemporains dans des comédies futées. Flash-back sur ses meilleurs rôles dans le genre drôle.

1. Le péril jeune (1994)

Coup d’essai, coup de maître. Repéré dans la rue par un directeur de casting, Romain Duris, 19 ans à l’époque, se retrouve engagé par Cédric Klapisch. Dans Le péril jeune, une merveille de film sur l’adolescence, le débutant incarne Tomasi, un héros générationnel qui, à la veille de découvrir l’âge adulte, se souvient de ses frasques et de sa sainte trilogie sexe, drogue et rock’n’roll. Le film, aussi drôle que profond, triomphe dans les salles et révèle Romain Duris aux yeux du monde ébahi.

2. L’auberge espagnole (2002)

Romain Duris est du genre fidèle. Cédric Klapisch aussi. Les deux compères se retrouvent huit ans après Le péril jeune pour L’auberge espagnole, une comédie survitaminée sur une bande d’étudiants qui cohabitent à Barcelone grâce au programme Erasmus. Romain Duris interprète pour la première fois le personnage de Xavier, écrivain velléitaire, et dialogue pour la première fois aussi avec ses partenaires féminines : Audrey Tautou, Kelly Reilly et Cécile de France. Tous remettront le couvert sous la direction du même Cédric Klapisch dans deux suites : Les poupées russes (2005) et Casse-tête chinois (2013).

3. L’arnacoeur (2010)

Romain Duris ne joue pas que dans des comédies, loin de là, mais il aime de temps en temps y revenir, pourvu que les scénarios soient originaux et excitants. C’est le cas de L’arnacaoeur, signé Pascal Chaumeil : l’histoire délirante d’Alex, un "briseur de couples", professionnel dont le boulot consiste à séduire des héroïnes pour les entrainer à quitter leur conjoint abruti. Quand la route du héros croise celle de Juliette (Vanessa Paradis), tout se complique… Dans la comédie romantique la plus singulière de ces dernières années, Romain Duris brille de mille feux, comme (presque) toujours.

4. Populaire (2012)

Fin des années 50, en Normandie. Patron d’une petite entreprise d’assurances, Louis Echard engage une secrétaire ravissante et s’aperçoit que cette dernière tape à la machine avec une rapidité déconcertante. Il l’inscrit bientôt dans des concours, devient son coach et… son amant. Entre comédie rétro et romanesque trouble, Régis Roinsard signe un premier film étonnant et offre à Romain Duris un nouveau rôle convaincant dans une comédie. Il y donne la réplique à Déborah François, irrésistible dans le rôle de la secrétaire coincée.  

5. Un petit boulot (2016)

Chômeur dans une petite ville du Nord, Jacques survit en multipliant les petits boulots. Etouffé par les dettes, il accepte le contrat que lui confie un mafieux du coin. Sa mission : exécuter l’épouse de ce dernier. Le héros entame ce faisant une carrière de tueur à gages… Le rire, version noire, acide et amorale. Dans Un petit boulot, Romain Duris retrouve le cinéaste de L’arnacoeur, Pascal Chaumeil, décédé peu après le tournage, et interprète un personnage ambigu qui trucide ses contemporains pour sauver sa peau. Une prestation qui confirme que l’acteur n’aime rien tant que les comédies anticonformistes. Tant mieux !

"Un petit boulot", de Pascal Chaumeil, avec Romain Duris, Michel Blanc, Alice Belaïdi… Sorti le 31 août. 

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.