Quoi de neuf cette semaine au cinéma ?

Gros films et outsiders, stars et nouveaux visages, scènes X et dialogues fun : chaque semaine, Glamour.fr voit l’actu ciné autrement.

Blanche neige
© DR -

Le gros machin : Blanche neige et le chasseur.

Est-ce bien raisonnable ?
C’est à se demander à quoi carburent les décideurs de Los Angeles ces temps-ci… Pour donner des couleurs inédites à l’immaculée Blanche Neige (deux mois à peine après une version réunissant Julia Roberts et Lily Collins), les pontes hollywoodiens se sont sévèrement creusés les méninges et ont fomenté le projet suivant. Primo, rédiger un script qui rajeunit et muscle l’affaire : voici donc Blanche Neige qui traverse la grande forêt flippante inventée par les frères Grimm en compagnie d’un chasseur viril auquel elle n’est pas insensible. Secundo, imaginer des effets spéciaux qui entraine la jolie histoire aux confins du gore : en conséquence de quoi, divers monstres patibulaires et bestioles en putréfaction s’agitent dans la toile de fond. Tertio, convoquer une nouvelle star brune twilightisée pour incarner le rôle-titre : et revoilou l’inévitable Kristen Stewart, in fine plutôt convaincante, comme toujours. Quatro, engager une moins nouvelle star blonde dans celui de la méchante : et voilà Charlize Theron face à son miroir qui, le vilain, ne veut plus lui dire qu’elle est la plus sexy.

Le résultat ? Plus qu’improbable. A la fois pompier, grandiloquent et ridicule (Blanche Neige finit en quasi Jeanne d’Arc, l’armure collée au corps et le sabre au vent), le film s’étire sur deux longues heures et risque fort de décevoir tout le monde. Les gamines qui cauchemarderont pendant tout l’été. Les ados et post qui ont biberonné à Twilight et n’ont pas envie de voir Kristen métamorphosé en Blanche. Quand aux autres, les "adultes", il n’ont éventuellement qu’une bonne raison de se déplacer : contempler Charlize aux prises avec une invraisemblable partition de grande prêtresse S.M, obsédée par un look qu’elle voudrait juvénile pour toujours. Au second (ou au troisième) degré, c’est un pur bonheur. Au premier, c’est raide.     

Blanche Neige et le chasseur, de Rupert Sanders, avec Kristen Stewart, Charlize Theron, Chris Hemsworth…