Quoi de neuf cette semaine au cinéma ?

Gros films et outsiders, stars et nouveaux visages, scènes X et dialogues fun : chaque semaine, Glamour.fr voit l’actu ciné autrement.

confessions hor
© DR -

Le couple : Charlotte Gainsbourg et Pete Doherty dans Confession d’un enfant du siècle

Je t’aime, moi non plus etc.

Difficile d’imaginer un casting plus tendance… Dans son adaptation dépoussiérée du Confesssion d’un enfant du siècle de Musset (on ne baille pas en repensant à son bac français), Sylvie Verheyde rassemble sous ses spots excités Charlotte Gainsbourg et Pete Doherty. Une réunion électrique qui aurait pu n’être qu’un gadget de com’. Il n’en est rien. Pour retracer, sur fond d’année 1830, la liaison tumultueuse entre Octave et Brigitte, la cinéaste (auteure de Stella, le film qui a prouvé que Benjamin Biolay était aussi un acteur) évite les pièges qui lui tendaient les bras.

Aux antipodes du l’académisme barbant, la cinéaste reste au plus près des tourments et états d’âme compliqués de ses deux personnages. Lui, dandy neurasthénique fâché avec tout le monde (surtout avec lui-même), elle jeune veuve qui ne croit plus en rien et observe l’agitation du monde du haut de son orgueilleuse solitude. Brûlant, sensuel et vénéneux, le film autopsie un amour impossible et chuchote des choses familières à l’oreille des spectateurs de la fin d’été 2012. Même grâce côté acteurs. Charlotte Gainsbourg excelle sous les traits fragiles de Brigitte. Quant à Pete Doherty, dans la peau du séducteur déglingué, le personnage semble avoir été écrit pour lui. Comme si Musset, en son temps, avait rédigé son grand œuvre en écoutant les Libertines.

Confession d’un enfant du siècle, de Sylvie Verheyde, avec Charlotte Gainsbourg, Peter Doherty. Sorties en salles le mercredi 29 août 2012.