• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Quoi de neuf cette semaine au cinéma ?

à perdre la raison

Gros films et outsiders, stars et nouveaux visages, scènes X et dialogues fun : chaque semaine, Glamour.fr voit l’actu ciné autrement.

Le chouchou : A perdre la raison

La famille, version très hard
Murielle aime passionnément Mounir et, ça tombe bien, Mounir aime passionnément Murielle. Les deux ne tardent pas à s’imaginer un avenir enchanteur : un beau mariage, des gosses et de l’amour toujours. Ils passent à l’acte et, en attendant mieux, s’installent chez le Docteur Pinget, le père adoptif de Mounir, qui les accueille à bras ouverts et semble prêt à tout pour les aider dans leurs nombreux projets. Prêt à tout ? Oui et même au pire… Insensiblement, la cohabitation à trois devient un enfer pour Murielle qui, au gré des années et de ses grossesses, se retrouve prise au piège d’un enfer pervers.

Attention, monument de rentrée ! Dans A perdre la raison, l’un des meilleurs films de 2012, Joachim Lafosse, le cinéaste, s’inspire d’un fait divers scabreux et signe une fiction bouleversante sur le destin d’une fille qui ne maîtrise plus rien dans son existence. Dans le rôle principal, Emilie Dequenne, impressionnante de la première à la dernière scène, touche en plein cœur. Ses partenaires mâles, Tahar Rahim et Niels Arestrup, se hissent à sa hauteur, c’est à dire très haut. A voir absolument.

A perdre la raison, de Joachim Lafosse, avec Emilie Dequenne, Tahar Rahim. Sortie en salles le mercredi 22 août 2012.

Le mec : Tim Roth dans Broken

La famille, version hard
La famille tire une drôle de tronche cette semaine sur les écrans. Alors que Joachim Lafosse, dans l’exceptionnel A perdre la raison, décrit un vénéneux trio, le néophyte anglais Rufus Norris, dans Broken, met en scène plusieurs familles britanniques confrontées à leurs ténébreux secrets. Au cœur de ce film emballant : Archie et Shunk Cunningham, un père et une fille qui, par la seule force de leur amour, résistent au désastre qui afflige leurs proches…

Dans la peau d’Archie, avocat de profession et père courage, un acteur au sommet : Tim Roth, incroyablement convaincant dans son rôle de paternel attentif qui, avec les moyens du bord, tente d’aider les autres à ne pas sombrer dans l’abjection. La réussite de ce film subtil et sensible est aussi la sienne.

Broken, de Rufus Norris, avec Tim Roth, Eloïse Laurence. Sorties en salles le mercredi 22 août 2012.

L’outsider : Du vent dans mes mollets

La famille, version pas trop hard
Rachel Gladstein, 9 ans et pas encore toutes ses dents, étouffe dans son cocon familial. Et il y a de quoi… Colette, sa maman un rien névrosée, la gave à chaque repas de boulettes faites maison et la gonfle avec son amour tyrannique. Michel, son papa un rien effacé, fait semblant de tout trouver normal, mais n’en pense pas moins. Un jour, l’apparition d’une autre femme et de sa fille sème la zizanie dans la communauté claustrophobe des Gladstein.

Carine Tardieu a de la suite dans les idées. Cinq ans après La tête de maman (avec Karin Viard), la cinéaste filme de nouveau, façon comédie douce amère, une famille au bord de la crise de nerfs. Si le résultat n’égale pas les réussites majeures de la semaine (A perdre la raison et Broken), Du vent dans mes mollets embarque joliment dans sa fantaisie foutraque et tire le meilleur de son casting haut de gamme : Agnès Jaoui, Denis Podalydès et Isabelle Carré. A découvrir de préférence après un repas dominical en famille.    

Du vent dans mes mollets, de Carine Tardieu, avec Agnès Jaoui, Denis Podalydès. Sorties en salles le mercredi 22 août 2012.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.