• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Quoi de neuf cette semaine au cinéma ?

de rouille et d

Gros films et outsiders, stars et nouveaux visages, scènes X et dialogues fun : chaque semaine, Glamour.fr voit l’actu ciné autrement.

La fille : Marion Cotillard dans De rouille et d’os.

En route vers le prix d’interprétation ?
Attention : à partir d’aujourd’hui la planète people ne tourne plus dans le même sens. Et sa capitale survoltée s’appelle Cannes. Les photographes de tout l’univers jouent des coudes et du zoom sur la Croisette, les marques de cosmétiques ne savent plus où donner de l’égérie, les limousines travaillent plus pour gagner plus, les bouteilles de champagne se descendent au goulot, les journalistes s’excitent comme des poux sous cocaïne, les mannequins se crêpent le chignon pour monter les marches avant leurs copines, on en passe… Ce soir, le festival, 65ème du nom, déplie son tapis rouge et (on avait failli l’oublier) accueille la fine fleur du cinéma mondial jusqu’au dimanche 27 mai, jour du palmarès. Une affaire qui n’intéresse qu’une poignée de privilégiés ? Non, pas. Cette année, bonne nouvelle, plusieurs films présentés en compétition sortent simultanément dans les salles. Ainsi De rouille et d’os, de l’excellent Jacques Audiard (Sur mes lèvres, Un prophète) qui, entre autres mérites, donne l’occasion à Marion Cotillard d’incarner son plus beau rôle à ce jour. Ce qui n’est pas exactement rien.

Dans le nouveau cru d’Audiard, Marion est Stéphanie, une fille un peu perdue qui vit (mal) sur la Côte d’Azur avec un mec qu’elle n’aime plus et un boulot qu’elle adore : dresseuse d’orques dans un parc d’attractions. Un jour, catastrophe, un terrifiant accident réduit Stéphanie en bouillie. Quand elle se réveille à l’hôpital, l’héroïne s’aperçoit qu’elle a été amputée des deux jambes. Comment (sur)vivre après ça ? Un type étrange rencontré par hasard, Ali, l’aidera peut-être à lutter contre l’envie sournoise d’en finir. Avec un tel sujet, beaucoup de cinéastes auraient sombré dans le misérabilisme et les surenchères larmoyantes. Audiard ne mange pas ce pain rassis-là et signe un film nerveux, sombre, incroyablement puissant, dont on met plusieurs heures à se remettre après l’avoir vu. Dans la peau de Stéphanie, fille bouleversante ravagée dans son corps et son âme, Marion Cotillard n’en fait jamais trop et se dresse (si l’on ose dire) à la hauteur de son génial cinéaste. On ne serait pas étonnés de retrouver l’un et l’autre à l’heure du palmarès. En attendant, le film sort dans les salles le jeudi 17 mai. Il ne faut pas le rater.

De rouille et d’os, de Jacques Audiard, avec Marion Cotillard, Matthias Schoenaert. Sortie dans les salles prévue le 17 mai 2012.

 

Le top : Moonrise Kingdom

L'aventure, c'est l'aventure.

Moonrise Kingdom, le nouveau film de Wes Anderson (La famille Tenenbaum, La vie aquatique), qui a ouvert le Festival de Cannes, offre un casting alléchant et absolument surprenant : Edouard Norton arbore short et chemisette ringarde en chef scout, Bill Murray est un avocat cocu et dépressif, Bruce Willis un flic triste et touchant, mais surtout il y a les deux nouveaux talents, Jared Gilman et Kara Hayward . Ces deux derniers sont les héros du film, de vraies gueules, qui incarnent deux amoureux transis, Suzy et Sam, elle dépressive sur les bords et lui orphelin borderline et courageux. Wes Anderson, comme à son habitude, invente un univers loufoque, anachronique et dirige ses comédiens sur fond de musique orchestrale absolument inspirante. De l'histoire d'amour de ces deux ados en fuite sur une île paumée se dégage une poésie surprenante qui nous donne envie de vivre à notre tour une histoire d'amour, de tendresse et d'eau fraiche... On le recommande ! B.K

Moonrise Kingdom, de Wes Anderson, avec Edouard Norton, Bruce Willis. Sortie dans les salles prévue le 16 mai 2012.

Le programme : Au festival de Cannes et dans les salles.

Robert Pattinson et Kristen Stewart : le retour.
Cannes dans les salles, ce n’est pas fini… Dès la semaine prochaine, les écrans seront envahis par deux films très attendus. A gauche, Sur la route, une adaptation du cultissime roman de Jack Kerouac où un trio de jeunes américains des sixties décide d’échapper au conformisme ambiant. A droite, Cosmopolis, de David Cronenberg, une adaptation d’un bouquin du non moins culte de Don DeLillo où un golden boy new yorkais assiste à l’effondrement apocalyptique du joli monde de la finance. Non contents de faire parler d’eux (espérons-le) pour leurs qualités intrinsèques, les deux films, par un curieux concours de circonstances, permettent à Kristen Stewart (héroïne du premier) et à Robert Pattinson (héros du second) de se retrouver en même temps à Cannes et dans les salles. Pas de doute : le couple star de Twilight rentre dans l’âge adulte et le festival célèbre leur maria…, pardon, leur nouvelle maturité de comédiens. 

Sur la route, de Walter Salles, avec Kristen Stewart. Sortie dans les salles prévue le 23 mai 2012.
Cosmopolis, de David Cronenberg, avec Robert Pattinson. Sortie dans les salles prévues le 25 mai 2012.

 

 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.