• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Microbe et gasoil" : quand Michel Gondry retombe en adolescence

"Microbe et gasoil" : quand Gondry retombe en adolescence

Dans son nouveau film, Michel Gondry met en scène les aventures délirantes de deux collégiens à la marge. Une fiction en forme d’autoportrait impertinent où le cinéaste se surpasse.

Un collège de Versailles, où, comme partout ailleurs, les ados s’ennuient plus ou moins en silence. Daniel, surnommé "Microbe" en raison de sa petite taille, complexe à cause de son "look de fille" et en a marre de faire tapisserie dans les fêtes organisées par ses contemporains. Théophile, surnommé "Gasoil", en raison de sa passion pour les engins à moteur, tente de se faire remarquer en multipliant les conneries, mais ne parvient qu’à susciter la consternation. Les deux garçons solitaires deviennent amis inséparables et rencontrent la famille de leur pote. Du côté de "Microbe", les parents font mine de ne jurer que par les vertus du dialogue. Du côté de "Gasoil", les géniteurs, brocanteurs de profession, se foutent de leur gosse et n’ont qu’une seule envie : avoir la paix. Vaguement livrés à eux-mêmes, les deux ados, à la veille des vacances d’été, entreprennent d’inventer une drôle de machine : une sorte de bagnole fabriquée de bric et de broc qui leur permettra, pensent-ils, d’arpenter les routes de l’Hexagone pendant l’été. Surprise : ça marche. Le véhicule a beau ne pas dépasser les 20 km/h et peiner dans les côtes, il leur suffit amplement pour entamer un road movie juvénile et délirant. Au cours duquel les surprises ne pointeront jamais aux abonnés absents. 

Le minimalisme lui va décidément très bien au teint… Concepteur de fictions ambitieuses et démesurées (The Green Hornet, L’écume des jours), l’inclassable Michel Gondry, de temps à autre, aime mitonner des "petits" films où il laisse (presque) de côté sa fascination pour les univers spectaculaires et les effets spéciaux pétaradants. Dans Microbe et Gasoil, le cinéaste s’inspire de sa propre adolescence (le jeune Microbe, timide et fou de dessin, c’est un peu lui) pour mettre en scène une (auto)fiction inventive où il dépeint avec une inspiration et un humour constants ces deux petits mecs qui cohabitent avec leurs complexes, avec leurs familles de dingues, avec leurs désirs en pagaille, avec leurs premiers émois érotiques. On en passe… Résultat : un film sur l’adolescence, à la fois touchant et fantaisiste, qui ne ressemble à aucun autre. En prime la révélation de deux jeunes acteurs qui méritent vraiment que l’on retiennent leurs patronymes : Ange Dargent (Microbe) et Théophile Bacquet (Gasoil). Sans aucun doute la paire de (mini) mecs la plus convaincante de l’été.

"Microbe et Gasoil", de Michel Gondry, avec Ange Dargent, Théopile Bacquet, Audrey TautouSorti le 8 juillet.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.