• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Mélanie Thierry : "Mes rôles m'aident à me connaître"

melanie thierry pour une femme

Dans "Pour une femme", en salles ce 3 juillet, Mélanie Thierry incarne Léna, une mère au foyer des années 40 tiraillée entre deux amours. Glamour.fr a rencontré cette comédienne timide et touchante, amoureuse de son métier.

Dans Pour une femme, vous incarnez Léna, la mère de la réalisatrice Diane Kurys. Comment pouvez-vous décrire ce personnage ?
Léna c’est une jeune femme qui aime lire, fumer, danser... Elle a envie de se révéler, mais elle est soumise à son mari qui lui a sauvé la vie pendant la guerre et qui l'aime beaucoup trop pour la laisser respirer. Elle l’aime aussi bien sûr, mais elle n’est pas amoureuse de lui. Elle a envie de vivre et de connaître une passion dévorante. Alors quand elle rencontre le frère de son mari et qu'une histoire d'amour naît entre eux, c’est plus fort qu’elle...

Pas trop stressée de jouer ce rôle face à sa fille ?
Au début, j’avais un peu peur… C’était la première fois que Diane et moi travaillions ensemble. Lorsqu'on a commencé le tournage,  je cherchais à être au plus près de ce qu’était Léna et de l’idée que Diane avait de sa mère. Mais ça ne marche pas comme ça. J’ai dû m’approprier ce personnage pour que cela fonctionne. Il fallait que j’y mette ma vérité pour ne pas être une pâle copie et pouvoir vivre pleinement le film et le personnage.

Ce n'est pas la première fois que Diane Kurys parle de sa famille au cinéma. Pour interpréter votre personnage, vous êtes-vous inspirée des autres Léna jouées par Isabelle Hupert et Nathalie Baye ?
Non car elles ont jouées des périodes différentes de la vie de Léna. Dans Pour une femme, je joue la Léna qui s’apprête à tout envoyer valser et qui deviendra ensuite la Léna de Coups de Foudre. Reproduire ce qu’y avait déjà été fait n'aurait pas eu de sens.

Pendant la période d'après-guerre, vous auriez pu être une femme au foyer comme Léna ?
Honnêtement, je ne sais pas... Les mœurs n’étaient pas les mêmes et ce n’était pas facile de quitter son mari à cette époque. Mais je comprends Léna et je la trouve très courageuse.

Après Comme des frères, comment se sont passées vos retrouvailles avec Nicolas Duvauchelle ?
On était très heureux de se retrouver. Nicolas est un mec génial dans la vie et c’est en plus un acteur magnifique. J'adore jouer avec lui : c'est quelqu'un de très instinctif, d'animé.

C’était la première fois que vous jouiez avec Benoit Magimel…
J’étais très intimidée de tourner avec lui. Au début du tournage, je n'étais pas vraiment à l’aise. C'est quelqu'un qui m'impressionne, l'un des acteurs les plus puissants de sa génération. Et puis on a appris à se connaître au fil du tournage...

Vous êtes une personne assez timide dans la vie. Etre devant la caméra n'est pas en contradiction avec votre caractère ?
C’est vrai que je suis timide, mais quand je suis cachée derrière un personnage, je m'abandonne et je suis beaucoup plus libre. A travers mes rôles, j’apprends à me connaître, et plus je grandis, plus je me fais confiance. Le cinéma m'a vraiment fait gagner en assurance.

On vous a vu dans des films d’auteurs, des films à gros budget, au théâtre... C'est le bon équilibre pour vous ?
Oui, j’aime passer d’un univers à l’autre, m'aventurer dans les différents domaines de la comédie. Je suis curieuse et je m'attache avant tout aux personnages plutôt qu'à la forme que cela prendra devant la caméra ou sur scène.

La suite : vous serez à l'affiche cet automne de Zero Theorem de Terry Gilliam.
J'ai hâte car je n'ai toujours pas vu le film ! C’est vraiment un cinéma que j’aime beaucoup et un metteur en scène que j’adore. Cela a été un vrai plaisir et un honneur de travailler avec lui.

Pour une femme de Diane Kurys, sortie le 3 juillet 2013.

LIRE LA SUITE
Morgane Champommier
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.