• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Love and Mercy" : le biopic sur les Beach Boys qui enchante

"Love and Mercy" : le biopic musical qui enchante

Brian Wilson, le leader des Beach Boys, était un musicien génial et un cinglé notoire… Pour raconter son histoire, Bill Pohlad prend des risques et engage deux acteurs : John Cusack et Paul Dano. Résultat ébouriffant !

Ils célébraient les joies du surf, les filles sexy, la frivolité et enchaînaient les tubes grâce à leurs mélodies imparables… Au début des années 60, les trois frères Wilson, alias les Beach Boys, régnaient en maîtres rigolards sur la scène pop, vendaient leurs albums "fun" par millions et rendaient dingues leurs innombrables groupies lors de concerts évidemment très hot. Au cœur du groupe et de son business, deux hommes. D’un côté : Murry Wilson, le père des trois frangins et le manager dictatorial d’une formation en forme de secte familiale. De l’autre : Brian Wilson, leader du groupe, musicien génial, mais aussi personnalité fragile et instable. Qui était vraiment Brian Wilson ? Ce film donne des pistes pour le comprendre.

Dans Love & Mercy, un biopic 100% convaincant (donc une heureuse exception dans un genre encombré par l’académisme) Bill Pohlad, examine le "cas" Brian Wilson et revisite l’histoire agitée d’une personnalité essentielle de la scène pop du dernier demi siècle. Producteur phare du cinéma indépendant U.S. - on lui doit, entre autres, Brokeback Mountain, de Ang Lee et Into the Wild, de Sean Penn - Bill Pohlad est également un dingue de musique (cela se voit et s’entend tout au long de son film) et, surtout, un cinéaste audacieux qui adore prendre des risques. Ce dont on ne se plaint pas… Plutôt que de reconstituer dans la chronologie, façon livre d’images, la vie et l’œuvre de Brian Wilson, Pohlad multiplie les allers-retours et les zigzags entre deux époques (les débuts triomphaux des les années 60, les années noires de la décennie 80), dirige deux acteurs pour incarner Wilson - Paul Dano et John Cusack, l’un comme l’autre excellents - et signe un film à la fois émouvant, drôle et fiévreux où il examine à la loupe les errances de son héros schizophrène. En chemise hawaïenne dans les Sixties comme en dépression sévère dans les Eighties, charmeur ou dépressif, avec la tronche de Dano ou celle de Cusack, le(s) Brian Wilson de Love & Mercy s’impose(nt) avec une belle évidence comme le(s) héros le(s) plus aimable(s) du début t’été. Merci à lui (à eux).

"Love and Mercy", de Bill Pohlad, avec Paul Dano, John Cusack, Elizabeth BanksSorti le 1er juillet.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.