• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Louise Bourgoin, le soleil d'"Un beau dimanche"

"Un beau dimanche" : Louise Bourgoin au top !

Dans "Un beau dimanche", Nicole Garcia rapproche deux personnes abîmées par la vie le temps d'un week-end. Un film bouleversant dans lequel Pierre Rochefort partage l'affiche avec une Louise Bourgoin épatante.

Il bosse comme instit' dans le sud de la France, se mure dans le silence dès qu’il quitte sa classe et préfère changer d’école chaque trimestre plutôt que de s’accrocher à son poste comme un sage fonctionnaire. Elle bosse comme serveuse dans un restaurant de plage, n’a connu que des petits boulots précaires et se perd dans ses problèmes de fric et son instabilité chronique. Lui, c’est Baptiste, elle, Sandra. Et ces deux personnages en rupture, marqués au fer rouge par un passé rude, se rencontrent le temps d’un week-end qui modifiera leur existence en profondeur. Entre eux, un gamin, Mathias, oublié par son père un vendredi soir à la sortie de l’école et que Baptiste ramène à sa jeune maman Sandra, donc. Une fois réuni, le trio entame un périple en bagnole, direction la maison de famille de Baptiste. Direction une nouvelle vie, peut-être…

"Boy meets girl" : le refrain est archi connu, cela va de soi, mais tout dépend de la façon dont le metteur en scène le fredonne. Nicole Garcia, elle, a toujours chanté juste, comme elle l’a prouvé par le passé dans L’adversaire ou Un balcon sur la mer. Confirmation avec Un beau dimanche, un film inspiré et bouleversant qui suit au plus près deux personnages blessés par la vie, qui, durant un week-end, apprennent à dynamiter les carcans qui les emprisonnent depuis trop longtemps. Pour incarner cette partition ultra sensible, la cinéaste ne s’est pas trompée dans ses choix. Pas trompée du tout… Et si Pierre Rochefort - par ailleurs fils de la cinéaste - fait figure de révélation majeure dans la peau de Baptiste (le mot, pour une fois, n’est pas trop fort), c’est surtout Louise Bourgoin qui sidère en incarnant avec une conviction de chaque scène cette Sandra fâchée avec les faux-semblants, avec les autres et surtout avec elle-même. Quelques mois après sa prestation bluffante dans Tirez la langue mademoiselle (où elle jouait déjà le rôle d’une maman qui élevait sa progéniture en solo), Louise B., dans Un beau dimanche, film sans trémolo ni complaisance, confirme qu’elle fait désormais partie des actrices les plus surprenantes de sa génération, très loin du registre 100 % comique et sexy de ses années Canal +. Une excellente nouvelle pour le cinéma français. Au moins…



"Un beau dimanche", de Nicole Garcia, avec Louise Bourgoin, Pierre Rochefort, Dominique Sanda… Sortie le 5 février.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.