• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Libre et assoupi" : quand Charlotte Le Bon brille de mille feux

"Libre et assoupi" : quand Charlotte Le Bon brille de mille feux

Dans son premier film, Benjamin Guedj dresse le portrait de trois jeunes qui vivent en coloc’ à Paris et tentent de trouver leur place dans l’univers impitoyable du travail. Une comédie générationnelle pas sotte où Charlotte Le Bon crève l’écran.

Il s’appelle Sébastien, arbore une petite vingtaine, n’aime rien tant que glander dans son canapé et dépense une énergie folle pour se consacrer à son activité favorite : ne rien faire. Alors que ses contemporains ne pensent qu’à creuser péniblement leur trou dans l’univers du travail en enchaînant stages et CDD également minables, lui, évite soigneusement tous les emmerdements et promène dans la vie son sourire ironique et sa séduction dilettante. Sa cohabitation avec ses deux colocataires, Bruno et Anna, l’entraînera toutefois à adopter un autre point de vue sur l’existence et sur la meilleure manière de l’arpenter…

A une semaine de l’ouverture du Festival de Cannes, alors que tous les regards de la communauté cinéma lorgnent sur la Croisette, le tapis rouge et les stars qui le piétineront durant dix jours, une comédie française se fait joliment remarquer dans l’embouteillage des sorties. Dans Libre et assoupi, le débutant Benjamin Guedj s’amuse et nous amuse avec un trio de personnages qui se distinguent à tout point de vue de l’ordinaire. Pourquoi Sébastien se fatigue-t-il tant pour ne rien foutre ? Pourquoi Bruno, sorte de loser professionnel, fait-il tout ou presque pour ne pas être aimé ? Pourquoi Anna, derrière ses lunettes et son joli minois, craque-t-elle pour le premier et rigole-t-elle avec la beauferie du second ? Avec son humour insolent, son sens des situations absurdes et sa sensibilité aiguë, le cinéaste dresse le portrait farfelu de trois protagonistes empêtrés dans la rude réalité de l’époque et qui, tant mal que bien, cherchent à se débrouiller pour ne pas sombrer dans la déprime.

Une excellente occasion pour les acteurs de faire parler d’eux. En bien ! Si les quasi débutants Baptiste Lecaplain (Sébastien) et Félix Moati (Bruno) emballent sans souci, c’est surtout la fille de l’affaire qui enchante. Elle, c’est Charlotte Le Bon, alias Anna, une nouvelle fois impeccable dans la peau d’une héroïne qui n’a pas besoin de trop en faire pour ébranler les mâles résistances. La réussite de ce film ultra sympathique est aussi la sienne…

"Libre et assoupi", de Benjamin Guedj, avec Baptiste Lecaplain, Charlotte Le Bon, Félix Moati… Sorti le 7 mai.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.