• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"L’homme irrationnel" : Emma Stone et Joaquin Phoenix parfaits dans le nouveau Woody Allen

"L’homme irrationnel" : Emma Stone et Joaquin Phoenix parfaits dans le nouveau Woody Allen

Un prof alcoolo entame une aventure avec l’une de ses étudiantes. Et se laisse tenter par la carrière de meurtrier. Dans son nouveau film, une merveille d’impertinence, l’inusable Woody Allen offre au duo Emma Stone/Joaquin Phoenix une partition en or.

La démarche maladroite et le regard torve, Abe Lucas - profession : prof de philo - déboule sur le campus universitaire d’une petite ville américaine où il ne se passe rien depuis des lustres. Toujours accompagné par sa bouteille de whisky et son cynisme, le prof mal-en-point tente d’enseigner quelques concepts à ses étudiants et passe le temps comme il peut auprès de ses confrères, qui n’apprécient pas forcément son haleine alcoolisée et ses humeurs maussades. Ne croyant plus en rien, fâché avec l’espérance, Abe, grâce à son charme lugubre et à son physique avenant, fait néanmoins craquer des filles de tous âges. Rita, une prof mal mariée, est prête à tout pour le séduire et le distraire. Quant à Jill, sa meilleure et plus jolie étudiante, elle s’emmourache de son sale caractère, de ses méditations mélancoliques et de son tempérament imprévisible. Il en faut pourtant plus à Abe, fatigué de tout et surtout de lui-même, pour châtier sa dépression… Un jour, surprise, le philosophe amer reprend toutefois goût à la vie. Après avoir surpris une conversation entre deux inconnus, le héros prend une décision capitale et entend commettre un… crime parfait. Il s’exécute, retrouve d’un coup tout son élan et souhaite embarquer Jill dans de nouvelles aventures qui n’ont rien de théoriques. Cette dernière, éprise du philosophe fragile, trouvera-t-elle aussi charmant le tueur glacial ? Suspense…

Il fêtera ses 80 ans le 1er décembre prochain, mais il continue d’ignorer avec un singulier mépris les lois du grand âge. Dans L’homme irrationnel, son cru annuel, Woody Allen met en scène les ridicules et la démence d’un personnage qui, revenu de tout, oublie les enseignements moraux de ses maîtres à penser pour donner libre cours à ses désirs en vrac et aux joies du passage à l’acte. Acte sanguinolent, en l’occurrence… A la fois hilarant et profond (mais en refusant toujours l’esprit de sérieux), L’homme irrationnel slalome avec allégresse entre comédie romantique tordue, étude de mœurs acide et film criminel délicieusement cynique. Pour arpenter ce nouveau sommet dans sa riche carrière (45 films au compteur !), le cinéaste ne s’est pas trompé en choisissant ses acteurs. Pour le rôle très principal de l’ingérable Abe Lucas, Woody a jeté son dévolu sur le plus que parfait Joaquin Phoenix qui, l’œil vitreux et la dégaine tremblotante, prouve que le registre comique lui va très bien au teint. A ses côtés, Emma Stone, déjà impeccable l’an passé dans Magic in the Moonlight (le film précédent de Woody Allen), incarne idéalement Jill, l’étudiante dont la naïveté n’est qu’apparence. Après avoir dirigé cette dernière décennie Scarlett Johansson dans quelques-uns de ses meilleurs rôles (Match Point, Vicky Cristina Barcelona), le cinéaste juvénile semble désormais raide amoureux de l’irrésistible Emma. Personne ne le lui reprochera.       

"L’homme irrationnel", de Woody Allen, avec Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey… Sorti le 14 octobre.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.