Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

"Les conquérantes" : le film qui donne envie d’enfiler des gants de boxe

"Les Conquérantes"

Le jour où deux habitantes d’un canton suisse décident de militer pour le droit de vote des femmes, elles se mettent à dos tous les hommes de leur village, même leurs propres maris. Mais elles sauront se défendre…

"Mesdames, répétez après moi : Cli-to-ris !". Timides, Nora et Theresa ont bien du mal à répéter ce mot lors d’une réunion organisée dans leur village par une suédoise féministe. La scène se passe-t-elle en 1920 ou 1940 ? Non, nous sommes en 1971 dans une petite ville de Suisse, l’un des derniers pays à avoir accordé le droit de vote aux femmes. A l’époque de Woodstock aux Etats-Unis, et juste après mai 68 en France, les femmes ne peuvent toujours pas travailler sans l’accord de leur mari. Et les adolescentes qui n’obéissent pas à leurs parents sont envoyées direct en centre de rééducation, quand ce n'est pas en prison. Si les ressorts du scénario sont prévisibles (tout le monde se moque de Nora, au début, elle est sur le point d’abandonner, et finalement son mari la soutient), le sujet est tellement fort qu’on pardonne facilement à la réalisatrice Petra Biondina Volpe quelques facilités. Surtout que son casting est impeccable, Marie Leuenberger en tête. Et puisque sur la problématique du vote se fixe aussi celle d’une sexualité féminine pas exactement épanouie, on est ravi quand, en guise de happy end, la réalisatrice gratifie son héroïne d’un bel orgasme.

Les Conquérantes de Petra Biondina Volpe, sortie le 1er novembre.

LIRE LA SUITE
Erick Grisel
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.