• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"L’effet aquatique" : une comédie romantique qui a tout bon

L

Dans "L’effet aquatique", Solveig Anspach, décédée l’an passé, orchestre une histoire d’amour farfelue entre une maître-nageuse et un garçon timide qui prétend ne pas savoir nager. Résultat : une comédie romantique qui ne ressemble à aucune autre.

Samir, un quarantenaire timide, travaille comme grutier à Montreuil et mène une existence a priori tranquille entre ses potes et son bistrot favori. Un jour, il aperçoit Agathe, attablée dans ledit bistrot et en train d’insulter un type qui la drague lourdement. Samir tombe illico amoureux de la jeune femme, maître-nageuse de profession, et fomente un plan improbable pour la revoir et la séduire. Chaque jour ou presque, il se pointe à la piscine et, prétendant ne pas savoir nager (ce qui est faux), prend des leçons avec Agathe qui lui enseigne les rudiments de la brasse. En attendant mieux, peut-être… Quand Agathe s’envole pour l’Islande où elle doit assister à un improbable congrès international de maîtres-nageurs, Samir redoute la noyade de sa love story débutante et, n’écoutant que son courage, décide de la rejoindre sur place.


Crédit : Le Pacte

Avant de décéder l’an passé, Solveig Anspach, cinéaste inclassable et précieuse (on lui doit, entre autres, Haut les cœurs et Lulu, femme nue, deux des meilleurs rôles de Karin Viard), a eu le temps de tourner un dernier film : L’effet aquatique. Dans cette comédie romantique mal élevée et toujours surprenante, la réalisatrice, fidèle à elle-même, ne fait rien comme tout le monde et met en scène deux personnages lunaires et touchants qui ne savent comment s’y prendre pour s’avouer leurs sentiments et leurs désirs en pagaille. Entre le petit bain d’une piscine ordinaire de banlieue et les fjords islandais, la cinéaste concocte une romance délirante balisée par d’innombrables événements saugrenus : un accident domestique qui plonge Samir dans l’amnésie (une nouvelle simulation du vrai-faux nageur ?), des rencontres avec des personnages secondaires siphonnés et, bien sûr, la naissance d’une passion anarchique qui, peut-être, balaiera tout sur son passage, très loin des roucoulades et niaiseries encombrant si souvent les comédies romantiques. Partenaires motivés de la réalisatrice dans cette aventure bordélique et émouvante, les deux acteurs batifolent avec allégresse dans les mêmes eaux tumultueuses. Samir Guesmi, en maillot de bain ridicule à Montreuil ou en amnésique paumé en Islande, incarne à merveille son personnage de grand garçon maladroit qui n’ose pas avouer son amour fou. Quant à Florence Loiret Caille, dans la peau d’Agathe, la maître-nageuse dotée d’un caractère en acier trempé, son œil noir et son charme nerveux visent et touchent juste du premier au dernier plan. La preuve, quelques semaines après la fin de la saison 2 du Bureau des légendes sur Canal +, que l’actrice mériterait d’interpréter plus souvent des rôles dignes de son talent électrique.

L’effet aquatique, de Solveig Anspach, avec Florence Loiret Caille, Samir Guesmi… Sortie le 29 juin.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.