• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Le tournoi" : Lou de Laâge a tout d’une grande

le tournoi elodie namer lou de laâge actrice jeu echec

Dans le premier film d’Elodie Namer, Lou de Laâge incarne une jeune championne d’échecs qui se débat dans un univers sévèrement machiste. L’occasion pour l’actrice de confirmer que le cinéma français peut compter sur elle.

Ils sont jeunes, picolent comme des trous, multiplient les blagues de potaches et ressemblent à une bande d’abrutis dépourvus de neurones… Ce n’est pourtant pas le cas puisque Carl Fournier et ses potes, vingt ans à peine, sont réunis pendant une semaine dans un Grand Hôtel de Budapest, histoire de participer à une compétition d’échecs. Le genre d’activités qui impose une certaine réflexion… Carl, champion de France en titre, fait figure de grand favori de l’épreuve et ses acolytes, très confiants en eux, sont persuadés qu’ils vont remporter les places d’honneur. Dans ce groupe de petit génies arrogants, une exception : Lou, la seule fille de la bande. L’héroïne manie les rois, les reines et les fous avec la même dextérité que les mâles. Hélas pour elle, elle doit tout à la fois subir le machisme vociférant du milieu des échecs et les sautes d’humeur imprévisibles de Carl, son petit ami, qui est prêt à tout pour assouvir ses fantasmes de champion, même à sacrifier son histoire d’amour avec elle.

L’ambition qui rend dingue et les sentiments qui ne pèsent pas bien lourd face à un échiquier… Dans Le tournoi, son premier film, la débutante Elodie Namer met en scène des jeunes gens obsessionnels qui, malgré leur intelligence diabolique, font preuve d’une puérilité et d’un égoïsme désolants. Si le film, inégal, pêche plus d’une fois par ses maladresses de scénario et de mise en scène, il compte néanmoins un sérieux atout dans son jeu : la prestation de Lou de Laâge, alias… Lou. Dans la peau de cette fille qui apprend à se révolter contre la bêtise et les tentatives de manipulation, la jeune actrice, 25 ans depuis le 27 avril (Happy Birthday !), confirme que son talent multicartes lui permet d’interpréter à peu près toutes les partitions. Après avoir sidéré l’automne dernier dans le secouant Respire de Mélanie Laurent, où elle campait une ado toxique, elle emballe une fois de plus en interprétant cette Lou aussi sensible que déterminée, qui ne sait comment s’y prendre pour faire entendre sa voix dans un milieu où les filles comptent pour des prunes. Après ce rôle faussement secondaire, Lou de Laâge, dans les mois à venir, sera à l’affiche (tout en haut de l’affiche) du nouveau film d’Anne Fontaine : Les innocentes, un drame historique sur fond de seconde guerre mondiale où elle donnera la réplique (entre autres) à Vincent Macaigne. On ne voit aucune raison de ne pas être impatient…

"Le tournoi", d'Elodie Namer avec Lou de Laâge, Michelangelo Passaniti… Sortie le 29 avril.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.