• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Happiness Therapy" : le bonheur, mode d'emploi

Happiness Therapy

Dans "Happiness Therapy", une comédie romantique qui dynamite les clichés, Jennifer Lawrence et Bradley Cooper forment un couple d’enfer, d’ores et déjà l’un des plus excitants de 2013. On y va ? On y va.

Les gens heureux n’ont pas d’histoire ? Ça tombe bien, les deux personnages principaux de Happiness Therapy ne sont absolument pas heureux… Traqués par la lose, fâchés avec tout le monde et surtout avec eux-mêmes, souffrant de troubles psychologiques majeurs, Pat et Tiffany trainent leur misère dans un monde qui ne leur veut que du mal. Un drame plombant sur grand écran ? Trois fois non. Dans son nouveau film, l’inspiré David O.Russell (Les rois du désert, Flirter avec les embrouilles) signe au contraire une comédie euphorisante qui rappelle que les comédies romantiques ne sont pas vouées à la niaiserie et que l’amour peut nous sauver.

Ça raconte quoi ?
Pat Solatano, trentenaire blafard, a tout perdu : femme, maison, boulot. Après avoir souffert huit longs mois en hôpital psychiatrique, le voilà contraint de s’en retourner habiter chez ses vieux parents comme un ado qu’il n’est plus. Mais, il y a pire : malgré l’évidence, Pat continue de croire qu’il va pouvoir retrouver sa vie d’avant : sa femme d’avant, sa maison d’avant, son boulot d’avant. Aveuglé par la dépression, il ne s’aperçoit pas (pas tout de suite) que demain est devant lui et qu’une fille est sur le point de changer sa vie. Elle, c’est Tiffany, une héroïne mal-en-point qui traîne dans l’existence comme une âme en peine et semble ne plus vouloir aimer personne. Semble…

Pourquoi c’est bien ?
Un mec bourré de calmants et convaincu de pouvoir redevenir celui qu’il fut. Une fille veuve et virée de son job pour cause de nymphomanie chronique. Avec ses deux personnages sévèrement ravagés, David O.Russel prend le pari de tourner une comédie et il a bien raison. Une fois orchestrée la rencontre catastrophique entre Pat et Tiffany, qui dialoguent sur les mérites de leurs antidépresseurs respectifs, le cinéaste suit au plus près leurs efforts désordonnés pour se sortir de l’enfer, c’est-à-dire de leur vie. Un parcours compliqué où il sera question de concours de danse, de paris sportifs, de lettre disparue et de plein d’autres détails absurdes qui n’en sont pas forcément… Grâce à la patte acérée du cinéaste, aussi à l’aise dans son scénario que dans ses dialogues, la comédie romantique, genre souvent encombré par les clichés mielleux, subit ici un traitement de choc radical. Résultat : Happiness Therapy embarque dans son humour ravageur dès les premières scènes et ne baisse plus jamais d’intensité. Les acteurs ne sont pas pour rien dans la réussite singulière du film. Bradley Cooper, plus qu’impeccable en mec cassé de l’intérieur, n’a pas volé sa nomination aux Oscars. Quant à Jennifer Lawrence, également nominée pour la même sauterie, son étonnante partition constitue le sommet de sa jeune carrière. Si ce n’est pas un sans faute, on ne sait pas ce que c’est…  

« Happiness Therapy », de David O.Russell, avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert De Niro ... Sortie le 23 janvier.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.