• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"La vie très privée de Monsieur Sim" : Jean-Pierre Bacri nous emballe dans ce road movie

"La vie très privée de Monsieur Sim" : Jean-Pierre Bacri nous emballe dans ce road movie

Dans ce film de Michel Leclerc, Jean-Pierre Bacri incarne un "héros" qui n’a plus rien (ni boulot, ni compagne, ni espoir), mais qui préfère en rire plutôt qu’en pleurer. Résultat : une comédie épatante et un des plus grands rôles du génial acteur.

Il déprime avec le sourire. Dans son pavillon de banlieue, Monsieur Sim, la cinquantaine, dialogue tout seul avec sa pauvre vie. Le bilan frôle le néant. Chômeur depuis des lustres, l’homme a également perdu sa compagne qui a pris la poudre d’escampette et sa fille ado qui ne veut plus entendre parler de ses humeurs maussades. Quant à son vieux père, qui vit en Italie, il ne souhaite plus dialoguer avec son looser de fils. Névrosé au dernier degré, mais néanmoins prêt à toutes les aventures, pourvu qu’elles le distraient de son quotidien accablant, Monsieur Sim devient représentant pour une nouvelle marque de brosses à dents censées révolutionner l’hygiène buccodentaire. Il n’y a pas de sot métier, paraît-il…

Il y a cinq ans, Michel Leclerc affolait les compteurs du box office et la cérémonie des Césars avec Le nom des gens, une comédie furieuse où Sara Forestier, dans la peau d’une militante délurée, tentait de convaincre ses ennemis politiques en… couchant avec eux. Une demi-décennie plus tard, le cinéaste frappe de nouveau un grand coup avec La vie très privée de Monsieur Sim, une libre adaptation du roman homonyme de Jonathan Coe. Au plus près de son personnage principal qui s’enlise dans la dépression et préfère dialoguer avec son GPS qu’avec ses contemporains, le cinéaste entraine dans un road movie absurde où il examine avec un humour grinçant la déroute d’un homme qui échappera peut-être à son sinistre destin grâce à quelques rencontres inattendues et sensuelles. Brillamment mis en scène, solidement scénarisé par Michel Leclerc et sa compagne Baya Kasmi (réalisatrice, il y a peu, du très prometteur Je suis à vous tout de suite), le film s’impose sans souci comme la réussite majeure du cinéma français de cette fin d’année. Et donne l’occasion à Jean-Pierre Bacri, alias Sim, d’interpréter l’une de ses plus belles partitions dans un registre grognon et touchant qu’il maîtrise comme personne. A ses côtés, Vimala Pons (une nouvelle fois épatante dans la peau d’une héroïne imprévisible) et Mathieu Amalric (mystérieux à souhait) campent leur personnage respectif avec la même allégresse. Une sorte de cadeau de Noël idéal pour les amateurs de comédies singulières et excitantes. 

La vie très privée de Monsieur Sim, de Michel Leclerc, avec Jean-Pierre Bacri, Vimala Pons, Mathieu Amalric … Sorti le 16 décembre.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.