• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"La fille de Brest" : le film enragé et captivant d’Emmanuelle Bercot

"La fille de Brest" : le film enrage et captivant d’Emmanuelle Bercot

Un scandale sanitaire et le combat d’une femme héroïque… Dans son nouveau film, Emmanuelle Bercot (Elle s’en va, La Tête haute) revient sur la sinistre affaire du Médiator et signe une fiction enragée où elle dirige une actrice géniale : la Danoise Sidse Babett Knudsen. Attention : événement !

2007, hôpital de Brest. Une pneumologue, Irène Frachon, intriguée par une série de décès suspects, mène une enquête médicale en compagnie de quelques collègues et ne tarde pas à découvrir l’invraisemblable vérité : un médicament est responsable de ces morts prématurées. Son nom : le Médiator. Irène Frachon entame un long combat sanitaire et juridique pour que soit établie la responsabilité du grand laboratoire pharmaceutique qui, depuis des lustres, commercialise ce médicament mortel. Elle devra résister aux pressions de toutes sortes, lutter contre le poids des lobbys médicaux, supporter la lâcheté de ses pairs qui redoutent de prendre des risques et même oublier pendant des années de lutte sa vie personnelle et ses très proches : son compagnon comme ses enfants.

Histoire vraie et film secouant ! Dans La fille de Brest, l’excellente Emmanuelle Bercot revient sur la sinistre affaire du Médiator et suit au plus près la guerre que mène son héroïne pour que la vérité éclate et que des vies soient sauvées. Pour mettre en scène cette épopée tragiquement authentique, la cinéaste reste fidèle aux fondamentaux de ses deux derniers films, incarnés par l’inimitable Catherine Deneuve (La tête haute et Elle s’en va) : proximité de chaque instant avec son personnage principal, refus du bavardage, nervosité du style, capacité hors normes à rentrer dans le vif  du sujet… Résultat : un film passionnant qui, pendant deux heures, entraine dans son rythme échevelé et rend sensible la baston vitale et ô combien nécessaire menée par Irène Frachon, cette super héroïne 100 % réaliste de notre temps. Pour interpréter cette dernière, Emmanuelle Bercot ne s’est pas trompé en engageant la stupéfiante Sidse Babett Knudsen, déjà justement saluée (entre autres) pour ses prestations dans la série Borgen et dans L’hermine, de Christian Vincent, un rôle qui lui a valu un César en février dernier. Dans la peau de la Française Frachon, la Danoise Knudsen, avec son délicieux accent et son énergie infatigable, porte cette Fille de Brest avec une conviction sidérante. Une interprétation en or massif, à la hauteur de ce film enragé et captivant.

La fille de Brest, de Emmanuelle Bercot. Avec Sidse Babett Knudsen, Benoît Magimel, Charlotte Laemmel … Sorti 23 novembre.


<

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.