• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"La belle saison" : la pépite de l'été

« LA BELLE SAISON ». FILLES EN RÉVOLUTION.

Dans son nouveau film, Catherine Corsini met en scène l’agitation féministe des années 70 et une histoire d’amour brûlante entre deux filles, incarnées par Cécile de France et Izïa Higelin. Résultat : une merveille.

Paris, dans les années 70. Carole, une jeune prof, vit avec intensité l’agitation tous azimuts de son époque et milite au sein des mouvements féministes. Avec son mec, un gauchiste du genre radical, et ses ami(e)s, tout aussi virulents et déchainés qu’elle, l’héroïne multiplie les meetings, les distributions de tract du MLF, les interventions provoc dans les réunions où grognent celles et ceux qui s’opposent à l’avortement et à la libre commercialisation de la pilule. On en passe… Un jour, Carole rencontre une autre fille, qui vient tout juste de débarquer de sa province. Elle, c’est Delphine, qui a grandi dans une ferme de la France profonde auprès de parents qui ne comprennent que couic aux désirs parisiens de leur fille. Désirs parisiens, mais pas que. Delphine en effet a un secret, dont elle ne dit rien à ses géniteurs. Depuis son adolescence, elle n’est pas attirée par les garçons, mais préfère les filles, et monte précisément à Paris dans l’espoir de pouvoir enfin mieux vivre sa sexualité. Carole et Delphine entament bientôt une histoire d’amour, qui les entrainera loin, très loin même, et bouleversa peut-être leur existence. 

Attention : bijou, film rare, pépite et plus encore… Dans La belle saison, Catherine Corsini (La nouvelle Eve, Partir) revisite une époque - les années 70, donc - où les filles devaient se battre pour pouvoir (entre autres) disposer de leur corps en toute liberté et raconte une passion "juste" bouleversante entre deux filles que tout oppose a priori, mais que tout réunit secrètement. La cinéaste gagne haut la main sur les deux tableaux. Rayon reconstitution, le film donne à voir avec une inspiration de chaque scène une période pas si lointaine marquée au fer rouge par le machisme, le patriarcat, l’obscurantisme généralisé. Pas exactement inutile en ces temps, les nôtres, où les réactionnaires de tout poil cherchent des noises à la "cause" féministe partout sur la planète. Rayon intime, La belle saison met en scène avec une sensualité et une sensibilité également exceptionnelles les désirs brûlants de ses héroïnes, deux filles qui doivent lutter contre des obstacles de toutes sortes : dans leur famille (Delphine), avec leur mec (Carole), avec la bien-pensance et ses pièges retors (les deux). Résultat : un film à la fois passionnant et poignant qui, cerise sur le gâteau en tout délicieux, offre l’occasion à Cécile de France, alias la Parisienne, et à Izïa Higelin, alias le fille de province, d’incarner des rôles majeurs de leur carrière respective. Elles ne les oublieront pas de sitôt. Et nous non plus.

La belle saison, de Catherine Corsini, avec Cécile de France, Izïa HigelinSorti le 19 août.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.