• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Gravity", le chef d’œuvre intersidéral d'Alfonso Cuarón

Gravity

On angoissait déjà à l'idée que "Gravity", odysée interstellaire signée Alfonso Cuarón avec George Clooney et Sandra Bullock - et probablement l'un des films les plus attendus de l'année - ne soit pas à la hauteur de nos espérances. On est soulagées.

Pour sa première expédition dans l’espace, la doctoresse Ryan Stone (Sandra Bullock) n’est pas exactement déçue du voyage. Et pour cause… Alors que ses partenaires de jeu, de vieux pros, effectuent leur énième mission en sifflotant, un engin non identifié percute de plein fouet leur navette spatiale et réduit cette dernière en miettes. Le bilan intersidéral est catastrophique : tout le monde meurt dans l’apesanteur, sauf Ryan et Matt Kowalski (George Clooney), un astronaute chevronné qui indique à l’héroïne comment agir alors que ses réserves d’oxygène s’amenuisent et qu’il n’existe plus aucune liaison avec notre bonne vieille Terre. Ryan et Matt survivront-ils en ce milieu hostile, si loin du plancher des vaches ? Et quand Ryan, séparée de son compagnon de déroute, se retrouvera toute seule, comment se débrouillera-t-elle ? Bonnes questions…


Pas de doute : dans sa jeunesse, le talentueux Alfonso Cuarón (Le fils de l’homme, Y tu Mama Tambien), a été chaviré de bonheur en découvrant 2001, l'Odyssée de l’espace, de Stanley Kubrick, LE monument de la science fiction métaphysico-spatiale. Dans le stimulant Gravity, le cinéaste s’essaie à son tour au genre. Avec succès. Très inspiré, il orchestre le ballet flippant de deux personnages paumés dans le vide, l’un comme l’autre convaincants, et met en scène leurs efforts pour sauver leur peau. Ce qui ne relève pas de la mince affaire, puisque, d’une épave russe abandonnée à un satellite chinois errant, les abris en ce foutu espace sont aussi rares que sévèrement inhospitaliers.


L’insoutenable légèreté de l’être, le vertige métaphysique et les ressources inouïes de l’espèce humaine pour survivre : dans Gravity, Alfonso Cuarón aborde d’énormes thèmes, mais, par chance, ne s’abîme jamais dans la démonstration plombante. Son film, sorte de grand spectacle intimiste, enchaîne les stupéfiants morceaux de bravoure (on a rarement aussi bien mis en scène l’infiniment grand et les petits hommes et femmes qui s’agitent dedans) et captive du premier au dernier plan. Le plus beau film intersidéral depuis des lustres, au moins.

Voir la bande-annonce.
"Gravity", de Alfonso Cuaron, avec Sandra Bullock, George Clooney… Sortie le 23 octobre.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.