• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Gemma Bovery" : une comédie pleine de charme

Gemma Arterton nous charme dans "Gemma Bovery"

Dans "Gemma Bovery", Anne Fontaine met en scène la rencontre entre un quinqua provincial qui ne jure que par Flaubert et une jeune Anglaise irrésistible. Une comédie où le cabotin Fabrice Luchini et la charmante Gemma Arterton brillent de mille feux.

Martin, ex bobo parisien devenu boulanger dans un village normand, s’ennuie dans sa coquette demeure, auprès de son épouse fatiguée et de son abruti de fils. Passionné par la littérature en général et par Flaubert en particulier, englué dans ses frustrations et sa toute petite vie, le quinqua assiste à l’installation dans une maison voisine de la sienne d’un couple d’Anglais répondant aux patronymes de… Gemma et Charlie Bovery. Il n’en faut évidemment pas plus pour que son imaginaire se déploie. Ses multiples fantasmes érotiques font de même…Gouverné par son obsession, Martin décide de manipuler Gemma et cherche par tous les moyens à l’éloigner des mecs qui ne manquent pas d’être attirés par le charme et le physique (également généreux) de l’héroïne. La ravissante Gemma tombera-t-elle pour autant dans les bras du boulanger ? Il faut voir. Il faut vraiment voir…

Un an et des poussières après le sulfureux Perfect Mothers (sur deux cougars éprises de leur fils respectif), Anne Fontaine déboule de nouveau sur les écrans avec Gemma Bovery, une des meilleures comédies de l’année 2014. En adaptant le roman graphique de Posy Simmonds (l’auteur de Tamara Drewe, adapté au cinéma en 2010 par Stephen Frears), la réalisatrice s’amuse avec le snobisme, les désirs capricieux et les frustrations en pagaille de ses personnages.###Twitter### Elle met surtout en scène la folie pas forcément douce de Martin, qui se prend pour Flaubert (ou peu s’en faut), mais s’avère (au moins) aussi lamentable que les plus ternes protagonistes décrits par l’écrivain. L’occasion pour Fabrice Luchini, dans la peau du manipulateur pathétique, d’arpenter un nouveau sommet de sa carrière. Mais, rayon casting, le film ne vaut pas seulement pour le génial cabotin. Face au monument Luchini, l’actrice principale accomplit itou des miracles. Elle, c’est Gemma Arterton, la comédienne anglaise qui ne cesse de surprendre. En bien. Après avoir (entre autres) fait mumuse avec James Bond (Quantum of Solace) et avoir arpenté une première fois l’univers cocasse et hot de Posy Simmonds (Tamara Drewe, c’était elle), elle prouve aujourd’hui dans Gemma Bovery que son énergie et son charme ébranlent toutes les mâles résistances. Luchini ne s’en remet pas. Quant au film, il doit beaucoup à son tempérament 100 % explosif. Gemma ? A tout point de vue, une bombe…

"Gemma Bovery", de Anne Fontaine, avec Fabrice Luchini, Gemma Arterton, Jason Flemyng… Sortie le 10 septembre.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.