• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Frantz" : François Ozon et Pierre Niney frappent fort

Le film "Frantz" de François Ozon avec Pierre Niney

C’est le premier événement de la rentrée cinéma. Dans son nouveau film ("Frantz"), François Ozon en grande forme, met en scène une histoire d’amour ambiguë et bouleversante, incarnée par un Pierre Niney au sommet de son art. A voir de toute urgence.

Une petite ville allemande, au lendemain de la première guerre mondiale. Une petite ville où les blessures du conflit ne sont pas toutes refermées, loin de là… En ces lieux hantés par des réminiscences macabres, une jeune femme, Anna, se rend quotidiennement sur la tombe de Frantz, son fiancé mort sur le front. Un jour, au cimetière, elle rencontre Adrien, un Français qui prétend avoir été un ami proche du défunt, quand les deux garçons étudiaient à Paris avant-guerre. Peu à peu, en convoquant les souvenirs de Frantz, Anna et Adrien apprennent à se connaître et confessent leur peine et leurs secrets, sous le regard pas forcément bienveillant des habitants de la ville, qui se refusent à admettre qu’une Allemande et un Français puissent dialoguer. Malgré les circonstances et le deuil, les deux personnages ne tardent pas à tomber amoureux. Tomber ? C’est le moins que l’on puisse dire car leur idylle n’aura rien de prévisible…

François Ozon n’a décidément peur de rien. Après avoir ces dernières années - entre autres ! - déguisé Romain Duris en fille dans un film délicieusement tordu (Une nouvelle amie) et signé un fiction perturbante sur une prostituée juvénile (Jeune & jolie), le cinéaste français le plus prolifique de sa génération revient avec un film qui ne ressemble en rien à ses prédécesseurs. Dans Frantz, très loin des conventions de la fiction historique et du mélodrame, Ozon met en scène une histoire vertigineuse sur la dissimulation, le mensonge, le fantasme, la passion amoureuse et ses faux semblants. Il serait criminel de raconter en détail les mille et un ressorts de ce film ambigu et bouleversant, l’un des plus convaincants de l’année 2016. Il n’y a par contre rien de nocif à saluer le talent du metteur en scène et celui de ses géniaux comédiens. Dans la peau d’Adrien, ce garçon timide, étrange et en proie à une féroce culpabilité, Pierre Niney incarne le rôle le plus riche de sa carrière et confirme sa place éminente dans le cinéma hexagonal. Face à lui, sous les traits d’Anna, cette jeune femme inconsolable, une vraie révélation : Paula Beer, une actrice allemande de 21 ans qui hante chaque scène du film avec une justesse et une pudeur sidérantes. François Ozon, Pierre Niney, Paula Beer : ne cherchez pas plus loin le trio majeur de la rentrée cinéma.

"Frantz", de François Ozon, avec Pierre Niney, Paula Beer, Ernst Stötzner … Sorti le 7 septembre.

LIRE LA SUITE
Olivier De Bruyn
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.